"Colors of Africa", consacrée à la nouvelle génération de photographes africains

DU 22 OCTOBRE AU 13 DÉCEMBRE À LA 193 GALLERY

La nouvelle génération de photographes africains audacieux et créatifs, est à l’honneur actuellement à Paris lors de l’exposition «Colors of Africa». Le Maroc est représenté par l’artiste Hassan Hajjaj.

L’Afrique est à l’hommage du 22 octobre au 13 décembre 2020 à la 193 Gallery, à Paris, à travers l’exposition «Colors of Africa». L’exposition est consacrée à une nouvelle génération de photographes audacieux qui s’attachent renouveler le portrait en Afrique tout en questionnant la perception visuelle. Si photographier c’est écrire avec la lumière pour révéler l’intime, la sensation, la fusion entre la couleur et la matière aux lisières des frontières et de l’identité, Hassan Hajjaj (Maroc), Thandiwe Muriu (Kénya), Derrick Boateng (Ghana), Ebuka Michael (Nigeria) et Nyaba Ouedraogo (Burkina Faso), artistes originaux réunis dans cette exposition partagent un même goût pour les images inattendues.

Détournant certains codes pour s’en affranchir, ils triturent, explorent, jouent avec les limites de la matière photographique. De fait, ils structurent leurs compositions afin de mieux bousculer l’inconscient et nous proposer une nouvelle esthétique pensée, incarnée, au confluent des Afriques. En posant à travers leurs mises en perspective, les défis d’aujourd’hui liés à la jeunesse, au quotidien et à l’histoire de leurs contemporains, ils racontent l’élan, la vitalité des mondes propres à un continent pétri de dynamisme où l’art est en résistance.

Une terre propice à l’inspiration
Dans un cadre pictural, esthétisant, «Colors of Africa» témoigne d’une volonté de prendre le pouls battant du continent. L’imprégnation de la couleur, les choix techniques de ces cinq artistes sont caractéristiques d’un travail de recherche à la façon des peintres en quête de la bonne lumière, ils ravivent le geste de Matisse et le «jaune Majorelle» au Maroc. La mémoire d’une terre propice à l’inspiration, à la lumière, à la couleur.

Couleur fondatrice, on y découvre des thématiques et des regards variés au fil de compositions et de portraits inspirés de la pop culture. L’univers singulier et les propos engagés de Hassan Hajjaj dialoguent avec les tonalités vives, les lignes féminines et graphiques de Thandiwe Muriu qui sont autant de personnages, de narrations propres.

DÉCLARATIONS

Fouzia Marouf,Commissaire d’exposition. Pour «Colors of Africa», la présence de Hassan Hajjaj est importante. Il incarne l’implication et la volonté du Maroc, qui est une vraie plate-forme dédiée à l’art contemporain, engagé depuis de nombreuses années avec les artistes d’Afrique de l’Ouest et de l’Est au fil d’événements d’ampleur. 1-54 Art Fair Marrakech est devenue un rendez-vous essentiel, pour la profession, les collectionneurs et la critique. L’exposition panafricaine itinérante «Prête-moi ton rêve», lancée à Casablanca en 2019, a fait halte à Dakar et à Abidjan, créant une émulation saine: le public africain a rencontré pour la première fois, les oeuvres emblématiques des plus grands artistes du continent.

 

Hassan Hajjaj, artiste. Marrakech est ma plus grande inspiration, ma ville de coeur. Je suis fasciné par l’architecture, les artisans de la médina, l’art traditionnel, les couleurs de mon pays qui reste le Maroc: tout y est cinématique. Je m’en nourris pour créer comme l’énergie de Londres, avec son cosmopolitisme, la musique, la mode. Je suis profondément influencé par les contrastes de ces deux espaces, mes oeuvres sont une alliance de ces villes inspirantes. Je suis très heureux de participer à «Colors of Africa» aux côtés d’artistes aux influences variées, à la fois francophones et anglophones. C’est important pour moi, de représenter l’Afrique du Nord. J’aimerais que l’Afrique du Nord reconnaisse son africanité tout comme l’Afrique gagnerait à considérer le Maghreb comme partie intégrante du continent.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger