Familles d’origine marocaine expulsées d’Algérie : le CiMEA-75 appelle Alger à reconnaître officiellement les crimes


Le Bureau exécutif du Collectif International de soutien aux familles d’origine marocaine expulsées d’Algérie en 1975 (CiMEA-75) a tenu, lundi 25 mars 2024, sa première réunion. Celle-ci a été consacrée à la discussion et à la mise en œuvre des décisions et recommandations prises lors de la dernière assemblée générale, qui s'est tenue le 2 mars 2024 au siège de l'Organisation Marocaine des Droits Humains à Rabat.

La réunion avait pour objet, notamment, la commémoration de la 50ème année de l'expulsion des Marocains d'Algérie à partir du 8 décembre 1975, qui sera célébrée tout au long de l’année 2025. Les membres ont appelé toutes les parties prenantes, à tous les niveaux, à contribuer et à apporter tout type de soutien à cette initiative humanitaire et de défense des droits.

Cette initiative vise à préserver et réhabiliter la mémoire des victimes des expulsions touchant les Marocains d'Algérie, de défendre leurs intérêts devant les organes nationaux et internationaux, et de pousser les autorités algériennes à reconnaître officiellement les atrocités commises en 1975 à l'égard de la communauté d'origine marocaine en Algérie.

Le CiMEA-75, fondé le 27 février 2021 en tant qu'organisation internationale non gouvernementale, vise à récupérer les biens saisis de manière illégale par l'État algérien, à obtenir une réparation matérielle et morale pour les victimes des expulsions collectives et arbitraires, et à faciliter la réunification des familles marocaines avec celles restées en Algérie.

Articles similaires