Ce collectif de Hacktivistes qui défend la liberté en tout temps

ANONYMOUS

Après des mois voire des années de disparition, le collectif Anonymous ressurgit sur les réseaux sociaux pour dénoncer la violence policière et le racisme, ayant mené à la mort brutale de l’Afro-américain George Floyd, décédé par asphyxie lors de son interpellation par la police de Minneapolis.

Visages masqués, voix déformées, les membres de l’Anonymous reprennent certains codes médiatiques pour se distinguer sans permettre leur identification. Ce collectif qui se proclame défenseur de la liberté d’expression depuis 2003, a mené plusieurs campagnes informatiques et physiques pour dénoncer des phénomènes sociétaux et défendre la justice.

Dans le monde arabe, Anonymous a activement participé dans la divulgation de plusieurs problèmes liés aux manifestations du printemps arabe. Le mouvement de hacktiviste a combattu la censure mise en place par certains gouvernements arabes pour étouffer les voix du peuple, et il a permis à plusieurs jeunes d’exprimer au monde entier leur colère, leur révolte, et leur souffrance sous le masque des Anonymous. Le groupe a ainsi participé à des attaques contre la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte, la Libye, la Syrie et le Yémen, pour dénoncer la cyber censure.

Se joignant toujours à la voix des peuples, Anonymous s’active aujourd’hui à travers les réseaux sociaux pour guider les manifestations qui se déroulent aux Etats-Unis. Le collectif a adressé un message de menaces à la police de Minneapolis, après avoir piraté les comptes du département. “Nous ne faisons pas confiance à votre organisation corrompue quand il s’agit de mener à bien la justice. Nous allons donc montrer au monde vos nombreux crimes”, déclarent les hacktivistes dans une vidéo de 4 minutes


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger