BP swipe-970x250

Le CNDH engage un débat sur l’inclusion des étrangers dans le chantier de généralisation de la protection sociale

Le Conseil national des droits de l'Homme a organisé, jeudi 29 septembre 2022 à Rabat, un colloque sur le thème "l'inclusion des étrangers dans le chantier de généralisation de la protection sociale: principes et défis d'opérationnalisation". Organisé en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce colloque se veut une journée de réflexion et d’échanges consacrée à l’inclusion des étrangers et étrangères dans le chantier royal de généralisation de la protection sociale.

La présidente du CNDH, Amina Bouayach, a rappelé la position du Conseil pour une inclusion des étrangers et étrangères aux quatre composantes du système de protection sociale prévues par la loi cadre adoptée l’année dernière par le parlement. Il s'agit en l’occurrence de la protection contre les risques de maladies, les risques de vieillesse, les risques de perte d’emploi, ainsi que la protection contre les risques liée à l’enfance et l’octroi d’indemnité forfaitaire aux familles n’ayant pas accès à cette protection, a-t-elle relevé, soulignant que le droit à la santé, composante clé de la protection sociale, est au cœur des préoccupations de l’institution, et de son action d’évaluation des politiques publiques.

Et d'ajouter que le CNDH a présenté cette année son rapport thématique relatif à "l'Effectivité du droit à la santé: défis, enjeux et voies de renforcement" et a précisé que la couverture médicale, dont la réforme constitue l’un des pans clés du chantier royal de généralisation de la protection sociale, constitue l'un des cinq piliers préconisés par le Conseil comme étant les bases d’une stratégie nationale pour un accès effectif au droit à la santé de toutes les personnes qui se trouvent sur le territoire national, abstraction faite de leur statut de citoyen marocain ou étranger.

Conscient de la vulnérabilité de certaines catégories de la population, le CNDH porte, entre autres, une attention particulière aux étrangers et à leur accès à la santé, qui constitue l'un des axes de partenariat du CNDH et du HCR, a-t-elle souligné, faisant observer qu'en vertu de l’article 3 de la loi cadre, la généralisation de la protection sociale repose sur un certain nombre de principes qui sont un véritable gage d’inclusivité, à savoir le principe de solidarité et le principe de non-discrimination.

A.A

Articles similaires