BP swipe-970x250

La Cité des métiers et des compétences (CMC) de Laâyoune ouvre ses portes


La Cité des métiers et des compétences (CMC) de Laâyoune-Sakia El Hamra a ouvert ses portes depuis le lundi 7 novembre 2022 aux jeunes stagiaires de la région. Un démarrage qui a coincidé avec la commémoration du 47e anniversaire de la Marche verte. Ce centre opérationnel, qui dispose d’une capacité globale de 2.000 places pédagogiques par an, accueillera une première promotion de 1.250 stagiaires, dont 630 en formation diplômante et 620 en formation qualifiante. C’est ce qu’a annoncé l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) dans un communiqué. «Inscrite dans la dynamique de développement régional, cette CMC apportera une offre de formation diversifiée couvrant 46 filières, dont 70% nouvellement créées, afin de répondre aux besoins évolutifs en compétences liés aux secteurs à fort potentiel d’emploi pour la région», indique-t-il. Cette CMC s’ajoute à celles de Souss-Massa et de l’Oriental, déjà opérationnelles.

D’après l’OFPPT, les stagiaires de la CMC de Laâyoune bénéficieront de programmes de formation actualisés et développés suivant son nouveau modèle pédagogique pensé pour garantir le développement des compétences métiers et des soft skills tout en plaçant l’apprenant au cœur de la démarche d’apprentissage. «Ce nouveau modèle pédagogique, conçu autour de 10 piliers phares, favorise l’usage de méthodes pédagogiques interactives et de techniques didactiques libératrices d’énergie, renforçant l’autonomie et favorisant l’intelligence collective. Il se caractérise notamment par des contenus actualisés, l’adoption d’un apprentissage ludique conjuguant le Learning by doing aux Digital tools, en plus d’un mode de formation hybride associant l’apprentissage à distance et le présentiel», explique-t-il. Ces apprenants seront également initiés aux «soft skills», qui représentent 30% du programme, pour favoriser leur insertion professionnelle et l’évolution de leurs carrières. «En plus des qualifications techniques, il s’agit de développer leurs compétences linguistiques, numériques, entrepreneuriales et comportementales», précise l’office.


 

 

 

Articles similaires