Cinéma : "Haut et Fort", de Nabil Ayouch, distingué en corse

Le long-métrage «Haut et fort», du réalisateur et scénariste Nabil Ayouch, a remporté le Grand prix d’Arte Mare, festival du film méditerranéen, qui s’est achevé samedi 9 octobre à Bastia, en Corse. Outre le Grand Prix, «Haut et fort» a reçu le Prix cinéma Pierre Mari RCFM- Musique originale et bande son et le Prix jury Jeune Passcultura.

Le prix du public MGEN est revenu à «Gaza, mon amour» de Tarzan Nasser et Arab Nasser. Produit en 2021, par Ali’n Productions, société de production appartenant à Nabil Ayouch, Les Films du Nouveau Monde (France), en coproduction avec Unité et Ad Vitam (France), «Haut et fort» (102 minutes) raconte l’histoire d’Anas, ancien rappeur engagé dans le centre culturel d’un quartier populaire de la ville de Casablanca.

Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes du centre vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip-hop. Le long-métrage a représenté cette année le Maroc à la compétition officielle de la 74ème édition du Festival de Cannes. Il a reçu le Prix du Cinéma Positif du Festival. Nabil Ayouch a également reçu le prix Best Achievement in Cinema, consécration pour l’ensemble de sa carrière, qui lui a été décerné par l’organisation humanitaire Union-Life International.