Chariot entame ses opérations de forage, SDX les suspend

EXPLORATION GAZIÈRE

Cette semaine marque le début d’une importante opération de forage au large de Larache. La compagnie britannique Chariot Oil & Gas a annoncé que cette opération va durer 40 jours. En revanche, SDX Energy a annoncé la suspension temporaire de sa campagne de forage au Maroc. Détails.

C’est parti pour les opérations de forage dans le permis Lixus, au large de Larache. La compagnie britannique d’exploration pétrolière et gazière Chariot Oil & Gas a annoncé, le 15 décembre 2021, le début de ces opérations, qui devraient durer 40 jours. «Je suis heureux d’annoncer que la plateforme de forage Stena Don est bien arrivée sur le site et commencera immédiatement ses opérations, pour un programme de forage potentiellement transformationnel pour Chariot Oil & Gas.

Notre récente levée de fonds, qui a été une réussite, nous permettra de forer à la fois le puits d’évaluation de gaz Anchois-2 et de réintégrer le puits Anchois-1, où nous avons découvert du gaz. Après l’achèvement de chaque opération, nous tiendrons les marchés informés des résultats», a déclaré Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot Oil & Gas, avant de remercier les équipes du ministère de la Transition énergétique et du Développement durable et celles de l’Office national des hydrocarbures et des mines «pour leur soutien continu».

Chariot détient une participation de 75% dans le permis de Lixus dans le cadre de l’accord pétrolier «Lixus Offshore» signé avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), qui détient une participation de 25%. L’opération de forage du puits d’évaluation et d’exploration de gaz Anchois-2 permettra de débloquer «le développement des sables découverts en confirmant les ressources en gaz, les volumes, la qualité du réservoir et la productivité du puits», détaille l’explorateur gazier. Il s’agira également d’approfondir l’évaluation dans des cibles d’exploration supplémentaires à faible risque dans le but «d’établir une base de ressources plus large pour une croissance à plus long terme», précise le groupe dans un communiqué publié sur son site le 15 décembre 2021.

Restrictions aux frontières
Pour leur part, les opérations de forage au niveau du puits Anchois-1 auront pour objectif d’évaluer l’intégrité du puits foré précédemment, ainsi que la productivité et les caractéristiques du gaz découvert.

L’estimation potentielle de cette découverte est de 28 milliards de mètres cubes de gaz. Un gisement qui devrait ainsi s’ajouter à celui de Tendrara, dans l’Oriental, où la compagnie britannique d’exploration gazière Sound Energy a déjà commencé la commercialisation du gaz naturel découvert. Par ailleurs, la compagnie SDX Energy a annoncé, le 14 décembre 2021, la suspension de sa deuxième campagne de forage, entamée le 18 novembre dernier dans ses permis situés dans le bassin du Gharb au nord du Maroc.

Cette suspension est due à «des problèmes opérationnels affectant le forage du puits KSR-19 et des restrictions aux frontières liées au Covid-19 affectant la mobilisation d’équipements et de personnel au Maroc», explique la compagnie d’exploration pétrolière et gazière. Cette suspension temporaire va décaler la fin de cette campagne de forage qui devait se terminer fin décembre. Elle ne sera achevée que durant le premier trimestre de 2022, annonce l’entreprise.

«Bien que ce retard soit décevant, nous voulons prendre le temps nécessaire pour nous assurer que les problèmes opérationnels qui ont eu un impact sur le forage du puits KSR-19 soient traités en profondeur, nous permettant ainsi de recommencer le forage en toute sécurité dès que possible», a commenté Mark Reid, PDG de SDX.