Chariot Oil and Gas dispose d'un potentiel d’exploitation pouvant couvrir au moins 15 ans des besoins du Maroc en gaz naturel

Fin mars 2022, Chariot Oil and Gas, la compagnie britannique d’exploration gazière, avait livré les résultats d’une analyse post-forage relative à la découverte gazière d’Anchois-2 située sur sa licence Lixus. Aussi, le 20 juillet 2022, la junior britannique a rendu publics les résultats d’une évaluation du potentiel des actifs gaziers qu’elle détient au Maroc. Une étude indépendante, basée sur les résultats du forage du puits d’exploration Anchois-2, situé sur la licence en mer Lixus, qui porte à 637 milliards de pieds cubes (Bcf), les ressources contingentes 2C contenues dans le champ gazier d’Anchois, contre 361 milliards de pieds cubes précédemment.

Ceci représente une hausse de 76% sur le périmètre pendant que les ressources gazières potentiellement récupérables sur le bloc sont d’environ 4,6 mille milliards de pieds cubes (Tcf). L’étude intègre également les possibilités d’exploiter les ressources gazières de la licence offshore Rissana. Le potentiel de la concession, obtenu par Chariot fin février 2022, est chiffré à plus de 7.000 milliards de pieds cubes de ressources prospectives 2U. «Ce rapport d’évaluation indépendant confirme qu’après le forage d’Anchois-2, nous disposons d’une base de ressources croissantes à partir de laquelle nous pouvons accélérer notre développement gazier vers des flux de trésorerie importants», a souligné Duncan Wallace, directeur technique de Chariot.

Une annonce qui n’a pas laissé insensible Younes Maamar, fondateur de EONE et administrateur indépendant à Londres de Chariot depuis décembre dernier, par ailleurs ex-DG de l’Office national de l’électricité (ONE, devenu ONEE) de 2006 à 2008. Celui qui est lié également à la filiale marocaine de la compagnie britannique d’exploration gazière par un contrat de conseil, a, via un post linkedIn, mieux expliqué la portée d’une telle découverte.

«Le rapport indépendant de certification des réserves en gaz naturel de Chariot au Maroc vient de sortir: 10 milliards de m3 de réserves certifiées en 1C (90% probabilité) et 18 milliards en 2C (50% de probabilité). Les besoins nationaux en gaz naturel sont de l’ordre de 700 millions de m3, cela veut dire que ce champ peut couvrir au moins 15 ans de nos besoins. C’est une excellente nouvelle pour notre pays!», s’est-il enthousiasmé.

Articles similaires