CHAN en Algérie : la délégation marocaine quitte l’aéroport de Rabat, Lekjaa et Motsepe regrettent l’absence du Maroc


Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a dit, ce vendredi 13 janvier, “regretter” que le Maroc ne puisse pas aller en Algérie pour participer au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football en Algérie, alors que la délégation se trouvait ce matin à l’aéroport de Rabat-Salé en attente de l’obtention de l'autorisation de vol direct à l’avion de la Royal air Maroc (RAM).  

Après quelques heures d’attente, les joueurs de la sélection nationale des U23, ont été aperçus en train de quitter, cet après-midi, l’aéroport, confirmant ainsi leur absence du CHAN qui débute ce vendredi, après 24 heures de suspense et de rebondissements. 

“Je regrette qu’on soit privés de cette compétition alors qu’on est qualifiés et qu’on prépare notre participation depuis des mois”, déplore Lekjaa, ajoutant que le président de la Fifa, Gianni Infantino, et le président de la CAF, Patrice Motsepe, “ont vu de leurs propres yeux les joueurs marocains à l’aéroport en train d’attendre l’autorisation de vol pour aller en Algérie”. 

De son côté, Patrice Motsepe s’est dit être “triste”, alors que l’Algérie persiste à fermer ses frontières à la délégation marocaine, l’empêchant ainsi de participer au CHAN. “Ça me rend triste. Je veux voir le Maroc en Algérie. Je veux que ces jeunes garçons représentent le peuple marocain, mais aussi le peuple africain”, a déclaré le patron de la CAF. 

Celui-ci a aussi révélé avoir tout fait pour trouver une solution à cette situation avec le partie algérienne. “Le ministre algérien des affaires étrangères, le gouvernement algérien et le président disent qu’ils veulent que les Marocains viennent et qu’ils leur réserveront le meilleur accueil. Je leur ai demandé d'autoriser aux Marocains de venir et ils me répondent que c’est une affaire de souveraineté”, poursuit Patrice Motsepe.

Articles similaires