"Chams Al-achia", Film de Yassine Fennane diffusé sur Al aoula TV

Le secret d’un téléfilm marocain à succès

En une heure et demie, autant l’histoire du film, sa technicité, sa mise en scène que l’interprétation de ses acteurs vedettes, ont maintenu en haleine les téléspectateurs marocains. Le sujet est d’actualité: le buzz sur les réseaux sociaux.

Il est rarissime de voir un téléfilm marocain cartonner et faire autant de bruit sur les réseaux sociaux. L’exception a été créée par Chams Al-Achia, un téléfilm diffusé sur la première chaîne dans la soirée de vendredi 22 octobre 2021, réalisé par le talentueux Yassine Fennane et dont le producteur exécutif n’est autre la société Folks Box.

En une heure et demie, autant l’histoire du film, sa technicité, sa mise en scène et l’interprétation de ses acteurs vedettes comme Saïd Bai, Maria Nadim et Salwa Zarhane Soumaya Akaaboune, ont maintenu en haleine les téléspectateurs marocains. Le sujet est d’actualité: le buzz sur les réseaux sociaux. Le film traite de la problématique des réseaux sociaux et leur impact sur notre vie quotidienne. Il raconte l’histoire d’une jeune fille qui va se retrouver du jour au lendemain populaire sur les réseaux sociaux à cause de, ou grâce à, une vidéo virale la montrant dans des scènes gênantes, diffusée par sa copine à la suite d’un malentendu.

En dépit de sa gêne, elle se ressaisit et riposte et là, elle constate que sa réponse, qui n’a pas manqué de porter préjudice à sa petite famille, est devenue virale. Elle se rend à l’évidence que, malgré elle, elle était devenue influenceuse, étant très suivie. Chose qu’elle exploitera pour faire du succès des chassés- croisés d’accusations entre sa copine et elle un business juteux. Ce qui a joué en sa faveur pour se lancer dans la production de vidéos largement suivies et dans le métier d’influenceuse, un terrain miné de problèmes et de règlements de comptes.

Un message clair
Sur les réseaux sociaux, l’interactivité des internautes, très positive dans son ensemble, a dépassé toutes les attentes. Pourquoi? Le téléfilm a osé franchir une ligne rouge et s’adresser à un large public en parlant sa langue et racontant une histoire que presque tout-un-chacun a vécue, une fois au moins, dans son monde virtuel. Les internautes et les téléspectateurs ont fait l’éloge de la fin du film, qui justifie le titre. Car ils ont découvert que la dispute entre les deux copines était un leurre et qu’elle était préméditée, et que les sentiments exposés dans les vidéos qui ont fait le buzz étaient faux, bien qu’on aurait juré qu’ils étaient sincères.

Le film Chams Al-Achia est porteur d’un message clair à toutes celles et à tous ceux qui cherchent à tirer un quelconque profit d’une publicité en ligne en inventant souvent des contenues vides de sens, voire dégradants. Il attire par ailleurs l’attention des téléspectateurs et des internautes en particulier sur la pente glissante que représente une chaîne YouTube personnelle au contenu avilissant. Un téléfilm à voir et à revoir. Un succès à bien des égards à l’actif de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT).