Qui accueillera la champions' league de la caf?

Suspense jusqu’au bout

Après le retrait du Cameroun, l’Égypte, la Tunisie ou encore le Rwanda pourraient accueillir les trois dernières rencontres de la Ligue des Champions CAF prévue en septembre avec au programme deux duels maroco-égyptiens.

Devant le désistement du Cameroun, la Confédération africaine de football (CAF) est dans l’obligation de trouver un remplaçant en toute urgence. Touché de plein fouet par la pandémie de coronavirus, le pays des Lions Indomptables a préféré se retirer seulement quelques jours après la décision de l’instance africaine de lui confier la tâche d’organiser le final 4 de la Ligue des champions africaine. Ainsi, l’Égypte, habituée à jouer les sauveurs des compétitions continentales, est la première nation a avoir tenté sa chance.

Le ministre égyptien des Sports et de la Jeunesse, Ashraf Sobhi, a déclaré que le pays était prêt à accueillir les prochaines demi-finales de la Ligue des champions de la CAF 2020. «Le gouvernement et le ministère sont ouverts à l’idée d’accueillir les jeux restants. Nous avons contacté Hani Abourida et Amr El-Ganainy pour leur accorder une faveur en accueillant les rencontres restantes de la Ligue des champions», a-t-il déclaré. Problème pour le pays des Pharaons, comme le Maroc, deux de ses équipes sont encore en lice dans la compétition et la CAF préfèrerait que les trois dernières rencontres se déroulent sur terrain neutre.

Comité d’urgence
La Tunisie est également fortement intéressée par l’organisation de ce final 4 en annonçant officiellement sa candidature. La confirmation est venue de Amine Mougou, président de la commission des compétitions à la FTF. «Déjà, en même temps que le Cameroun, notre pays avait présenté sa candidature», a rappelé le responsable de la FTF dans une déclaration à une chaîne de télévision et de poursuivre: «On suppose qu’après le retrait du Cameroun, la Tunisie va prendre le relais».

De plus, la Tunisie est considérée comme un pays neutre puisque n’ayant aucun représentant en demi-finales de la Ligue des champions, contrairement à l’Égypte (Al Ahly et le Zamalek). Bonus pour les Tunisiens, le ministre de la Jeunesse et des Sports tunisien, Ahmed Gaaloul, a déclaré que «si la CAF nous propose d’accueillir les matchs, nous étudierons la possibilité d’ouvrir nos lignes aériennes à une partie du public».

Le Rwanda se positionne aussi et pourrait rafler l’organisation alors que le comité d’urgence espère pouvoir vite prendre une décision. En termes d’infrastructures sportives, Kigali, la capitale du pays, semble bénéficier de la confiance de l’instance africaine. Mais pour le moment, le Rwanda n’a toujours pas officialisé son intention d’organiser le Final Four de la LDC. A signaler qu’en demi-finales le Wydad affrontera Al Ahly et le Raja le Zamalek lors d’une unique rencontre et non pas lors de matches aller-retour. Les deux gagnants s’affronteront en finale.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger