La Chambre des représentants adopte le PLF 2020

La Chambre des représentants a adopté, jeudi soir, le projet de loi de finances (PLF) au titre de l'exercice 2020, après examen en première lecture au niveau des commissions parlementaires permanentes et des séances plénières.

La chambre a tenu, à cette occasion, quatre séances plénières qui ont duré 17 heures, dédiées à la présentation, à l'examen et au vote de ce projet en première lecture, indique un communiqué de cette institution législative.

La commission des finances et du développement économiques ainsi que les autres commissions parlementaires permanentes ont tenu plus de 60 réunions, qui ont duré 273 heures de travail, durant lesquelles la présence des députés a été "exceptionnelle", se félicite la même source, ajoutant que ces réunions ont été l'occasion d'évaluer les programmes et les politiques sectorielles et de mettre en œuvre les dispositions de la loi organique relative à la loi de finances.

La contribution des députés lors de l'examen général ou détaillé a permis de peaufiner le PLF 2019, à travers les propositions d'amendement (271 approuvés), émanant de la majorité et de l'opposition.

Les députés ont également demandé au gouvernement de leur fournir des données et des documents supplémentaires en vue de renforcer et d'approfondir le débat autour de ce projet et ce, conformément à l'article 212 du règlement intérieur de la Chambre. Dans ce sens, les membres de la Chambre ont attiré l'attention du gouvernement sur un certain nombre de questions actuelles qui préoccupent les citoyens. Ces questions concernent la promotion de la situation sociale, l'amélioration du modèle économique marocain, la promotion de l'emploi, le développement durable et le renforcement des secteurs de l'éducation et de la santé.

Elles portent également sur la réduction des disparités sociales et spatiales, la promotion du milieu rural, la dynamisation de l'investissement et l'appui aux entreprises, entre autres, afin de répondre aux besoins urgents de certaines tranches sociales.

La valeur ajoutée des députés lors de l'examen du PLF 2020 s'est aussi traduite par l'adoption d'un nombre de mesures visant, notamment la préservation du pouvoir d'achat des citoyens, l'appui à la solidarité sociale et aux catégories vulnérables et le soutien aux entreprises et à l'investissement.
 


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case