La Chambre des représentants adopte à l'unanimité le projet de loi n 48.15 relatif à la régulation du secteur de l'électricité

parlement


La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, mardi en séance plénière, le projet de loi n 48.15 relatif à la régulation du secteur de l'électricité.

Ce projet de loi vise l'accompagnement des évolutions futures du secteur, au regard notamment de l'ouverture du marché de l'électricité et des mutations que connaîtront les différentes activités liées aux secteurs de l'énergie électrique et des énergies renouvelables.

Ledit projet ambitionne d'accroître l'attractivité du secteur des énergies renouvelables pour les investisseurs privés, d'assurer la concurrence et la transparence du secteur national de l'électricité, de veiller au bon fonctionnement du marché libre de l'électricité, de faciliter l'intégration du Maroc dans le marché énergétique méditerranéen et de conforter la confiance des bailleurs de fonds, des investisseurs et des acteurs industriels.

Ce projet intervient en réponse à la demande croissante de l'énergie primaire et de l'énergie électrique, à travers notamment l'amélioration de nouvelles capacités en énergie renouvelable pour atteindre 10.100 Mégawatts en 2030 et la réduction de la dépendance énergétique qui a atteint 98 pc en 2009, en développant les énergies renouvelables, a précisé la ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement chargée de l'eau, Mme Charafat Afilal, lors de la présentation du projet.

Ce texte vise le renforcement de l'efficacité énergétique, notamment dans les principaux secteurs de l'économie nationale en l'occurrence le transport, le BTP, l'industrie et l'agriculture, la réalisation d'un équilibre entre l'offre et la demande en énergie, la consolidation du cadre législatif, institutionnel et organisationnel et l'instauration de mesures relatives au contrôle et à la règlementation du marché de l'électricité.

Les groupes de la majorité ont noté que ce projet de loi revêt une grande importance, vu qu'il permettra au Maroc d'utiliser dorénavant les énergies renouvelables au lieu des énergies fossiles, de réduire la dépendance énergétique, rappelant que le Royaume a adopté une nouvelle stratégie avec objectif de porter la part des sources renouvelables dans le mix électrique national de 42 pc en 2020 à 52 pc en 2030.

Pour leur part, les groupes de l'opposition ont estimé que ce projet permettra de développer et régulariser le secteur de l'électricité et d'augmenter la part des sources renouvelables dans le mix électrique national, appelant le gouvernement à œuvrer à la restructuration des réseaux d'électricité, à promouvoir la recherche scientifique dans le domaine des énergies renouvelables et à généraliser l'électrification rurale.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger