La CGEM et le patronat Israélien signent un accord stratégique

A la conquête du marché africain

Les deux organisations patronales ont mis en place un conseil d’affaires maroco-israélien dont la présidence a été confiée à Steve Ohana, célèbre homme d’affaires juif installé depuis longtemps au Maroc. L’Etat hébreu considère ainsi le Royaume comme une véritable porte d’accès au marché africain.

Dans le sillage de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, les rapports économiques entre les deux pays viennent, en effet, d’être relancés. C’est ainsi que la CGEM et son confrère israélien, The Israeli Employers and Business Organizations, ont signé, lundi 22 mars 2021, un accord stratégique pour promouvoir les relations économiques et commerciales bilatérales.

Paraphé le mardi 23 mars 2021 par le président de la CGEM, Chakib Alj, le président du patronat israélien, Ron Tomer, et le président de la fédération israélienne des chambres de commerce, Uriel Lynn, ce partenariat va permettre d’établir un dialogue ouvert et permanent entre les deux organisations patronales, qui ont décidé d’unir leurs efforts pour créer de fortes synergies entre leurs communautés d’affaires respectives dans les secteurs clés, mais aussi pour instaurer un échange d’informations et d’expérience dans des domaines d’intérêt commun tels que l’import/export, la Recherche et Développement (R&D), l’innovation et la technologie.

Un partenariat fructueux
La réactivation des relations entre le Maroc et l’Etat hébreu ouvre, sans aucun doute, des perspectives économiques très prometteuses, à savoir, un important potentiel en matière d’échanges commerciaux, mais aussi d’innombrables opportunités d’investissement que les secteurs privés marocain et israélien peuvent saisir ensemble sur le plan local, régional ou global.

Si Israël entretient certes des relations fortes avec de nombreux pays africains, il n’en demeure pas moins qu’il voit dans le Maroc une véritable porte d’accès au marché africain. Pour les patrons israéliens, le Royaume pourrait être un pont de liaison avec l’Afrique pour les entreprises israéliennes.

En contrepartie, d’aucuns estiment que le Royaume va certainement tirer profit de l’expertise israélienne pour contribuer à son développement dans les domaines de l’agriculture moderne, des équipements technologiques, de l’irrigation et des technologies de l’eau, de l’énergie solaire et de la coopération technologique.

Dans le cadre de ce partenariat stratégique, la CGEM et IEBO ont justement mis en place un conseil d’affaires bilatéral afin de promouvoir la coopération entre les deux secteurs privés, notamment à travers l’échange de missions commerciales, l’organisation d’événements B2B et l’implantation d’entreprises marocaines en Israël et d’entreprises israéliennes au Maroc.

Ce conseil d’affaires Maroc-Israël est présidé par M. O’Hana, célèbre homme d’affaires juif, installé au Maroc depuis de longues années. Un homme qui contribuera, sans aucun doute, à faciliter la nouvelle intégration économique entre le Maroc et l’Etat hébreu. Pour Steve O’Hana, ce partenariat sera forcément fructueux vu les motivations qui sont propres aux opérateurs et marocains et israéliens.