Ce qu’en pense Éric Besson, ex-ministre français


Tout en insistant sur le fait qu’il s’exprime à titre personnel, dans son interview accordée à Maroc Hebdo, à retrouver en ligne sur la version digitale du magazine, l’ancien ministre français de l’Industrie (2010-2012) et de l’Immigration (2009-2010) estime que les visites actuelles et annoncées de ministres français au Maroc sont un signe d’apaisement dans les relations entre les deux pays, ce qu’il qualifie de «de dégel printanier bienvenu».

Il y voit également un signe de plus sur le chemin de la reconnaissance par la France de la marocanité du Sahara, reconnaissance qu’il considère à la fois légitime et inéluctable. M. Besson interprète l’investissement de la France dans les provinces du Sud comme une étape importante devant conduire à la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, rappelant que cette décision relève du président Emmanuel Macron.

Né au Maroc et très attaché à l’amitié entre les deux pays, Eric Besson reste très optimiste pour le futur de la relation entre Paris et Rabat, se réjouissant du nouveau climat qui s’installe. La montée en puissance économique du Maroc est également un élément clé pour Eric Besson, pour qui ce développement est de nature à conditionner les positionnements politiques et diplomatiques de la France envers le royaume.

Articles similaires