Casanearshore Parc: des bâtiments éco-responsables signés Ewane Assets

La foncière Ewane Assets, filiale de MEDZ, lance la construction d’un ensemble de bureaux à haute performance environnementale à Casanearshore Parc. Ces bâtiments sont labellisés BBCA (Bâtiments bas carbone) et E+C- (Bâtiment à énergie positive et réduction carbone), une première au Maroc.

La société Ewane Assets, filiale de MEDZ, lance le développement d’une nouvelle parcelle au sein de Casanearshore Parc. Ce projet comprend 4 bâtiments d’une superficie locative totale de 36.000 m2, «bénéficiant d’une conception entièrement nouvelle au Maroc qui a la particularité de s’inscrire dans une démarche environnementale ambitieuse», indique Ewane Assets, foncière dédiée à l’immobilier locatif professionnel et aux business parcs dédiés à l’offshoring.

Afin de contribuer à la lutte contre le changement climatique, Ewane s’est, en effet, engagée dans la conception de bâtiments visant la labellisation BBCA (Bâtiments bas carbone) et E+C- (Bâtiment à énergie positive et réduction carbone), un label qui n’a jamais été attribué à des projets au Maroc. Il s’agit de bâtiments à basse consommation de carbone, à faibles émissions de CO2, de la phase de construction jusqu’à l’exploitation.

«Dans le cadre de notre stratégie de développement durable et d’amélioration de la compétitivité de nos actifs, nous aspirons à multiplier les démarches en faveur de la protection de l’environnement dans le secteur du bâtiment, et ce durant tout son cycle de vie», déclare Omar Elyazghi, DG de CDG Développement et président du directoire de MEDZ. De son côté, Rachid El Alaoui, DG d’Ewane, rappelle les efforts fournis et les démarches entreprises pour limiter au maximum l’empreinte carbone.

De nombreux avantages
«Avec nos partenaires, nous avons dû repenser notre façon de travailler afin de nous adapter aux exigences environnementales requises pour la réalisation de bâtiments bas carbone. A titre d’exemple, une grande réflexion sur les matériaux a été menée, étant donné que leur production, transformation et transport dégagent du CO2. Le choix et la combinaison de ces matériaux a été un élément central dans notre démarche», précise Rachid El Alaoui.

Toutes ces innovations ont pour but de faire évoluer les méthodes de construction en faveur de la transition énergétique afin de lutter contre le réchauffement climatique. Pour les futurs exploitants, ces bâtiments présentent plusieurs avantages. Ils disposeront d’espaces de travail «sains et confortables où il fait bon vivre», déclare Rachid El Alaoui. Ce type de construction devrait également leur permettre de réduire leur consommation d’énergie et de réaliser d’importantes économies sur leurs factures.

Autre innovation introduite dans ce projet, l’utilisation du processus BIM (Building Information Modeling), qui offre de multiples avantages pour concevoir, construire et gérer plus efficacement des bâtiments et des infrastructures. Parmi les bénéfices offerts, une visualisation plus aisée et plus précise de l’état d’avancement du chantier, une optimisation des coûts, une meilleure maîtrise des délais, un gain en productivité et une meilleure qualité.