Casablancais, vous êtes responsables de la hausse des contaminations !

Le gouvernement renforce la fermeture de Casablanca

Pour les hauts responsables de la métropole, l’évolution inquiétante de la situation épidémiologique dans la région est en grande partie liée à la mobilité des personnes et au non respect des mesures de prévention préconisées par les autorités.

Après la détérioration de la situation sanitaire à Casablanca, avec l’enregistrement d’un millier de cas positifs tous les jours, le gouvernement a décidé, vendredi 23 octobre 2020, de renforcer la fermeture de la métropole économique. Un dispositif restrictif qui est entré officiellement en vigueur à partir du dimanche 25 octobre et qui va s’étaler sur un mois. Initialement limité à Casablanca, depuis le 7 septembre dernier, ce dispositif s’est élargi à d’autres préfectures comme Mohammedia, Nouaceur, Mediouna, Berrechid et Benslimane.

Les nouvelles mesures portent sur l’interdiction de toute forme de déplacement nocturne entre 21h00 et 6h00 à l’exception des déplacements pour des raisons de santé et professionnelles, l’obligation de disposer d’une autorisation exceptionnelle de déplacement de et vers les préfectures et provinces précitées émise par les autorités locales compétentes et la fermeture des terrains de proximité et des parcs. Il s’agit aussi de la fermeture à 20h00 des restaurants et des cafés, ainsi que tous les magasins et les grands centres commerciaux, l’arrêt des déplacements via les bus du transport en commun et le tramway à 21h, la fermeture à 15h des marchés de proximité et l’encouragement du travail à distance.

Le Wali de la région de Casablanca, Saïd Ahmidouch, a ainsi incité, les administrations publiques et les sociétés du secteur privé à privilégier le télétravail, dans le sillage des efforts visant à enrayer la diffusion du Covid-19. Toutes les mesures préventives prises auparavant, depuis le 7 septembre, resteront en vigueur dont la fermeture des hammams et des salles de sport et l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

Campagne de vaccination
Pour les hauts responsables de la métropole, l’évolution inquiétante de la situation épidémiologique dans la région est en grande partie liée à la mobilité des personnes et au non respect des mesures de prévention préconisées par les autorités. Le renforcement de la fermeture de Casablanca coïncide avec le début de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière.

Les autorités appellent, en effet, tous les Marocains à se faire vacciner afin d’éviter toute exposition au coronavirus et à réduire la pression sur les hôpitaux, les laboratoires et centres d’analyse. Mais encore faut-il que le vaccin soit disponible en quantités suffisantes pour tous les Marocains. Or, selon des professionnels, le vaccin contre la grippe saisonnière risque de ne pas être disponible en quantités suffisantes à cause de la faible commande passée par le Maroc. En attendant d’y voir plus clair, le Maroc est frappé de plein fouet dans une deuxième vague du Covid-19, qui s’annonce particulièrement virulente.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger