La cour d'appel de Casablanca confirme l'amende infligée à la SAMIR au profit de l'office des changes

La société Samir s’engouffre dans les difficultés financières et son passif n’en finit pas de s’alourdir. Ainsi, jeudi 17 juin 2021, la cour d’appel de Casablanca a confirmé une amende infligée à la Samir d’environ de 18,7 milliards de dirhams à payer à l’Office des changes. Ce dernier avait déposé une plainte contre la société devant le tribunal de première instance de Mohammedia, la ville qui abrite le siège social de la société.

Le jugement en première instance avait condamné la société à payer la même somme. Elle avait été poursuivie pour de multiples infractions contre la réglementation des changes. Des infractions qui ont été commises pendant l’ancien management de la société sous l’ère de son ancien directeur général, Jamal Ba Amer.

L’amende de 18,7 milliards de dirhams s’ajoute à 37,8 milliards de dirhams pour laquelle la Samir a été condamné au profit de l’administration des Douanes.

Alors qu’elle est mise en vente sur le marché, mais sans jamais retrouver de repreneur, et ce depuis 2015, la société traverse désormais l’une des crises financières les plus dramatiques.