Casa Développement chargée dossier du stationnement à Casablanca

stationnement-horodateur-casa


Vers la fin de l’anarchie?


Gestion. Après une  première expérience réussie  à Roches Noires, la société  de développement local  de la Commune urbaine  de Casablanca s’est vu  confier plusieurs parkings  de la ville pour gérer le  dossier complexe du  stationnement.

Enfin, les Casablancais sont  affranchis de la gestion  déléguée, anarchique, du  stationnement dans la métropole.  Le dossier de la gestion du  stationnement a été confié,  après expiration de contrats de  délégation, à Casa Développement,  une société de développement  locale créée en 2008 par la  Commune urbaine de Casablanca  (CUC) en partenariat avec la Caisse  de dépôt et de gestion (CDG),  en charge du stationnement,  depuis déjà un an. Aujourd’hui,  elle s’est vu attribuer la gestion  de cinq parkings bien situés avec  une capacité totale de 600 places:  parkings Felix Max Guedj (mitoyen  au Hyatt Regency), place Mehdi  Ben Barka (devant le marché du  Maârif), boulevard 11 Janvier (en  face du siège de L’Oréal), ainsi que  les parkings sis rue Léon l’Africain  (derrière l’hôtel Sheraton) et en  face de la gare Casa-Voyageurs.

L’anarchie dans laquelle étaient  gérés jusque-là ces sites a enfin  pris fin et les anciens gardiens, qui  faisaient la pluie et le beau temps  dans ces zones de stationnement,  ont été intégrés dans la nouvelle  structure de gestion. A travers  l’organisation du stationnement, la Commune urbaine de Casablanca  (CUC), qui cumule des dettes  d’année en année, cherche surtout à  améliorer ses recettes pour retrouver  plus au moins l’équilibre.

Respect des normes
Pour rappel, Casa Développement  a commencé officiellement  ses activités dans la zone à  horodateurs de Roches Noires en  avril 2015. A ce jour, elle continue  de placer ses horodateurs sur les  principales artères et avenues  de Casablanca. Après Zerktouni,  Massira, Roosevelt, c’est au tour de  Roudani, Bir Anzarane, Normandie…  L’exploitation sur certains axes se  fera de façon progressive.

Casa Développement promet de  gérer les parkings dans le respect  total des normes, tout en optant  pour des formules d’abonnements  intéressants, mensuels, trimestriels  ou annuels. Les paiements  pourraient se faire par cartes prépayées rechargeables ou en  espèces.

Le tarif pour les résidents est fixé à  400 DH l’année contre 50 DH le mois  imposé par Casa Park qui a géré le  stationnement dans la zone de 1993  à 2014. Le nombre de véhicules par  appartement n’est plus limité à un et  le stationnement est autorisée dans  tout le territoire de la commune.  En cas d’infraction, un contrôleur  pose l’avis sur le pare-brise avant  du véhicule avec le numéro de  téléphone du contrôleur. La pose  illégale des sabots en cas d’infraction  n’est plus de mise.

C’est donc une nouvelle gestion  du stationnement qui annonce  une rupture avec les pratiques  antérieures. Aujourd’hui, il y a de  nouveaux mécontents. Malgré la  décision de les intégrer, les anciens  gardiens résistent au changement  qui a mis fin à une anarchie qui leur  a longuement profité.