En cas de réélection, Donald Trump promet de libérer les émeutiers du Capitole


Donald Trump


Une nouvelle déclaration polémique aux Etas-Unis. L'ex président américain Donald Trump a promis, lundi 11 mars 2024, de libérer les personnes emprisonnées en raison de leur participation à l'assaut contre le Capitole en janvier 2021 dès son retour au pouvoir, en cas de victoire à la présidentielle prévue en novembre 2024.

"Mes premières mesures en tant que prochain président seront de fermer la frontière (...) et de libérer les otages du 6 janvier emprisonnés à tort !", a-t-il écrit lundi 11 mars sur son réseau Truth Social.

Chauffés à blanc par Donald Trump et ses fausses allégations de fraude électorale, des émeutiers avaient envahi le Capitole, le siège du Congrès américain et symbole de la démocratie américaine, le 6 janvier 2021, pour tenter d'interrompre le vote de certification au Congrès de l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis.


Environ 1.358 personnes ont été inculpées dans l’affaire du Capitole et près de 500 individus ont été condamnés à des peines d'emprisonnement.

Donald Trump est visé par quatre procédures pénales, dont deux pour avoir supposément tenté de renverser les résultats de l'élection présidentielle de 2020 en sa faveur, après sa défaite face à Joe Biden et incitation à une insurrection.

L'ancien président est quasi assuré d'obtenir l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de novembre 2024, sa dernière rivale, Nikki Haley, ayant décidé d'abandonner.

Articles similaires