Pourquoi le Canada attire les Marocains


Plus de 40% de Marocains désirent émigrer au pays de l’érable


Le Canada est toujours dans le top 3 des pays les plus attractifs dans les classements mondiaux. La France a perdu en attractivité ces dernières années et se retrouve à la 2ème place.

L’émigration marocaine vers l’Occident prend une ampleur considérable ces derniers temps. Évoquant une situation économique et sociale désastreuse et une absence de débouchés dans le marché du travail, les jeunes Marocains, très désespérés et peu confiants, optent pour le départ vers des cieux qu’ils considèrent comme accueillants et prometteurs. Parmi les pays les plus prisés par la jeunesse marocaine: le Canada. Un pays historiquement ouvert à l’immigration étrangère en raison tout d’abord de sa population vieillissante et peu nombreuse (seulement 35 millions d’habitants pour un pays immense 20 fois plus grand que la France). Mais aussi en raison de sa croissance économique très forte enregistrée ces dix dernières années.

Une telle situation alarmante
Et là où il y a croissance, il y a forcément de l’emploi et donc une qualité de vie meilleure et un avenir garanti pour les enfants. Si pour les jeunes actifs, la réussite professionnelle est une priorité, les profils plus expérimentés et séniors font davantage part du facteur «qualité de vie» pour expliquer leurs envies de départ.
Le Canada est toujours dans le top 3 des pays les plus attractifs dans les classements mondiaux. Il se démarque d’ailleurs d’autres pays comme la France, qui a perdu en attractivité ces dernières années et se retrouve à la 2ème place. Selon une récente enquête nationale réalisée par un cabinet indépendant au Maroc, plus de 90% de Marocains, jeunes et moins jeunes, souhaitent quitter le pays. Le chiffre est, pour ainsi dire, effarant. Jamais le Maroc n’a connu une situation aussi alarmante. Mais le constat est déjà là et s’impose à tout le monde. Il se trouve que cette volonté de départ manifestée par les Marocains est certainement encouragée par les nombreuses histoires de réussite relayées par les réseaux sociaux qui en assurent une large diffusion.

Parmi les plus récentes: deux Maroco-canadiens ont réussi à se faire élire dans l’assemblée nationale du Québec. Il s’agit, en effet, de Moncef Derraji et Marwa Rizqui. Deux Marocains au parcours littéralement opposés. Natif de Marrakech en 1976, Moncef réside dans la province du Québec avec sa famille depuis de nombreuses années. Il est actuellement le PDG du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec depuis septembre 2015. Il a travaillé pendant 15 ans dans le secteur pharmaceutique au sein de plusieurs multinationales au Canada. Lié à son pays, il vient souvent au Maroc pour des missions de travail avec la CGEM.
Contrairement à Moncef, Marwa est née à Montréal et y a grandi. Titulaire d’un doctorat en droit fiscal et d’une maitrise en fiscalité internationale, obtenus à l’université de Floride, elle enseigne actuellement à l’université de Sherbrooke, après une expérience professionnelle dans de nombreuses multinationales canadiennes.

Success-stories marocaines
Deux success-stories qui ne sont pas les premières dans les annales d’une communauté marocaine fortement présente et bien intégrée dans la société canadienne. Le cas de la Maroco-canadienne Fatima Houda-Pépin est un exemple formidable de la femme marocaine ayant réussi à s’insérer dans le milieu politique canadien jusqu’à en devenir l’un des acteurs les plus importants.

Célèbre pour son brillant parcours politique, elle a réussi à être élue, à cinq reprises, depuis 1994, en tant que députée à l’Assemblée nationale du Québec. Un mandat qui lui a valu d’occuper plusieurs fonctions parlementaires. Son charisme, son aura et sa compétence ont même poussé ses collègues députés à l’élire en tant que première vice-présidente de l’assemblée nationale du Québec en 2007. Jamais un Marocain n’avait pu atteindre un tel niveau politique dans l’histoire du Canada. Pour sa longue carrière politique, Fatima Houda-Pépin a reçu de nombreuses distinctions au Canada, en France et au Maroc.

D’autres Marocains, de divers horizons, parmi lesquels des journalistes, des artistes, des intellectuels et des hommes d’affaires, ont pu construire des success-stories au Canada, faisant ainsi la fierté de leur pays d’origine, le Maroc, auquel ils demeurent, malgré tout, très attachés. Et les Marocains qui s’apprêtent à embarquer dans une nouvelle aventure vers ce magnifique pays d’Amérique du Nord ne dérogeront pas certainement à la règle.

Articles similaires