La campagne agricole 2020-2021 favorablement impactée par la résorption du déficit hydrique

La campagne agricole s’annonce sous de bons auspices

Les précipitations salvatrices durant les premiers mois de l’année 2021 se sont avérées bénéfiques pour le moral de tous nos agriculteurs.

Le bilan définitif de la campagne agricole 2020-2021 n’a pas encore été établi, mais celle-ci s’annonce bien meilleure que les deux campagnes précédentes impactées par la sécheresse et les répercussions négatives de la pandémie de Covid-19. Selon le département de l’agriculture, la campagne agricole actuelle s’est déroulée dans de bonnes conditions, surtout après les précipitations salvatrices durant les premiers mois de l’année 2021.

Précipitations qui ont touché la majeure partie du Royaume, contribuant ainsi à l’accélération du rythme des travaux du sol, des emblavements et des ventes des intrants agricoles. De ce fait tout laisse à penser que la campagne agricole sera meilleure que celle des deux années précédentes, avec des rendements très satisfaisants dans plusieurs régions du pays.

En effet, d’après le ministère de l’agriculture, les dernières précipitations qu’ont connues plusieurs provinces du Royaume ont donné une nouvelle impulsion à la campagne agricole actuelle et ont permis de réduire le déficit hydrique enregistré auparavant. Ces pluies ont largement contribué à l’amélioration de l’état végétatif des cultures installées, à la régénération et à la diversification du tapis végétal des parcours, au redressement des prix du bétail et à la stabilité des coûts du fourrage.

Ainsi, et au vu du cumul pluviométrique, en nette progression, enregistré au niveau du territoire national et ce, depuis le début de la campagne agricole, certaines régions connaissent un excédent par rapport aux campagnes précédentes.

Approvisionnement et accompagnement
Aussi, la collaboration efficace entre les différentes directions provinciales de l’agriculture, l’Office national du conseil agricole et la Société nationale de commercialisation des semences au Maroc ont permis l’approvisionnement des agriculteurs en intrants dans de très bonnes conditions. La superficie totale emblavée a atteint dans certaines provinces 100% du programme. L’engagement des différentes directions provinciales de l’agriculture conjugué aux efforts déployés par les agriculteurs, permet d’espérer réaliser une campagne agricole prometteuse avec une production céréalière d’un bon niveau.

En effet, les mesures prises par le département de l’Agriculture pour garantir le bon déroulement de la campagne agricole 2020-2021, à savoir l’approvisionnement en semences et en engrais en quantités suffisantes, la facilitation de l’accès des intrants agricoles par l’ouverture de points de vente au niveau de toutes les zones d’action des différentes directions provinciales de l’agriculture, en plus de la stabilisation des prix des engrais phosphatés, sont autant d’éléments qui militent pour une campagne agricole meilleure que celles des années précédentes.

Il y a également lieu de citer l’accompagnement des agriculteurs avec un encadrement bien adapté par la mise en place d’un service de conseil agricole, en plus de l’octroi d’aides aux agriculteurs pour l’acquisition de matériel agricole dans le but d’améliorer le niveau de la mécanisation du secteur.

Par ailleurs, l’État a mené une réflexion pour la sauvegarde du cheptel permettant de réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs face aux aléas climatiques, et de sécuriser et de promouvoir l’investissement agricole au Maroc par la mise en place d’un système d’approvisionnement de l’orge subventionnée.

Il s’est avéré que pour certaines provinces, où l’activité principale des agriculteurs est l’élevage, cette opération a été très bénéfique. Ajoutons à cela, la dotation des agriculteurs de plusieurs milliers de tonnes en orge subventionnée. Au grand bonheur de tous les heureux bénéficiaires.

Articles similaires