Campagne Agricole 2019-2020: un plan pour sauver le cheptel

Il n’y a pas que la crise sanitaire qui accapare l’attention gouvernementale. Le ministère de l’Agriculture lance un plan de sauvegarde du cheptel national et d’aide aux éleveurs, impactés par la sécheresse.

Bien avant que le gouvernement décrète l’état d’urgence sanitaire, Aziz Akhannouch, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts avait pris ses précautions pour faire face aux effets du manque de la pluviométrie sur les agriculteurs.

Aujourd’hui, et à mesure que les signes d’une sécheresse deviennent patents, il a annoncé, via son département, mardi 24 mars 2020, avoir mis en place un programme de sauvegarde ciblé qui consiste en la distribution de 2,5 millions de quintaux d’orge subventionné pour le prochain trimestre au profit des éleveurs des zones affectées par le déficit des pluies, qui sera mis en oeuvre à partir de vendredi 27 mars. Depuis le début, la campagne agricole actuelle a été caractérisée par un déficit pluviométrique dans plusieurs régions du Royaume, ce qui a impacté notamment les parcours de jachère et des cultures fourragères nécessaires à la couverture des besoins alimentaires du cheptel national.

«Hormis les zones pluviales défavorables, les autres cultures dans les zones favorables bien qu’affectées selon les régions et par endroit, ne présentent pas de situation inquiétante surtout avec les dernières pluies qui continuent et qui auront un impact très positif. Par ailleurs, et pour rappel, la production en légumes et fruits se déroule normalement dans les zones irriguées et l’approvisionnement du marché se déroule à un rythme dépassant largement la demande. La mise en oeuvre des programmes d’assolement de printemps est en progrès dans les zones irriguées», explique le département de l’Agriculture.

L’orge sera mise à la disposition des éleveurs pour un prix fixe de deux dirhams le kilogramme, tandis que l’Etat prend en charge la différence avec le prix du marché, ajoute le communiqué, faisant savoir que ce programme comprend également la prise en charge du transport depuis les centres de vente de l’orge aux chefs-lieux des communes enclavées et d’accès difficile au niveau des provinces concernées.

Indicateurs journaliers
L’opération de distribution débutera à travers les différentes provinces les plus affectées par l’absence ou le grand déficit de pluies. Les services régionaux, provinciaux et locaux du département de l’agriculture et des établissements sous tutelle, notamment l’ONICL, l’ONCA et l’ONSSA seront pleinement mobilisés avec les autorités locales pour réussir cette opération. Un exemple concret : La Direction provinciale de l’Agriculture (DPA) de Rehamna a distribué le premier jour de la campagne 120.000 quintaux d’orge subventionnée au profit d’éleveurs de la région, au prix fixe de 2 DH/Kg. Cette première action fait partie des nouvelles missions du Comité provincial de l’agriculture de Rehamna dans le cadre de la mise en oeuvre du programme provincial d’atténuation des effets de la sécheresse.

Les actions de déploiement du programme national peuvent être recadrées au fur et à mesure des changements susceptibles d’impacter le secteur. Ainsi, et malgré le confinement et l’état d’urgence sanitaire, le ministère a mis en place un comité de veille sur la situation du secteur. Il suit, au jour le jour, de près l’évolution de la campagne agricole à travers des indicateurs journaliers de la situation sur l’ensemble du territoire national pour d’éventuelles actions complémentaires qui s’avèreraient nécessaires. L’objectif est d’anticiper pour juguler les effets négatifs sur le monde agricole.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger