Les cafés et les restaurants seront-ils autorisés à ouvrir jusqu’à 23 heures ?

Levée probable de certaines restrictions après la fin du mois de Ramadan

Les cafés et les restaurants s’apprêtent à accueillir de bonnes nouvelles de la part du gouvernement. Selon des sources autorisées au sein de l’Exécutif, ce dernier examine la levée de certaines restrictions sanitaires après la fin du mois de Ramadan dont, entre autres, permettre aux cafés et restaurants de rester ouverts jusqu’à 23 heures le soir.

Une bonne nouvelle pour ce secteur qui a longtemps souffert des effets de la pandémie et tout particulièrement pendant le mois de Ramadan, où les cafés et restaurants étaient condamnés à fermer pendant la nuit, après la rupture du jeûne, après l’instauration du couvre-feu nocturne dès 20 heures.

Une décision qui a provoqué des vents de détresse chez les serveurs des cafés et des restaurants qui se sont retrouvés du jour au lendemain dans le chômage technique pendant un mois connu pour la hausse des dépenses de consommation. La situation a été globalement catastrophique pour le secteur. Selon l’Association nationale des cafés et des restaurants, plus de 25% des cafés et des restaurants ont mis la clé sous le paillasson.

Les 75% qui ont réussi à maintenir leurs activités le font encore dans un climat économique en crise profonde anéanti par la crise sanitaire et l’absence de visibilité pour les pouvoirs publics.

Mais beaucoup comptent sur cette probable levée de restriction, qui va certainement leur permettre de recouvrer un peu les dépenses colossales qu’ils ont engagées pendant cette période. Il faut dire que dans ce genre de décisions, le gouvernement s’appuie sur les estimations du Conseil scientifique, qui pourrait autoriser de nouvelles levées de restrictions d’ici à la fin du mois de Ramadan.

Mais les décisions définitives ne seront prises que sur la base de l’évolution de la situation épidémiologique nationale, qui a connu pendant ce mois de Ramadan une évolution positive avec une baisse significative des cas d’infection.