Affaire Brahim Ghali: Le tribunal national Espagnol convoque un Malien pour témoignage

La déclaration d’un dernier témoin, qui attend l’obtention d’un visa pour pouvoir quitter le Mali, est la dernière étape avant que le juge du Tribunal Central d’Instruction Numéro 5 du Tribunal National, Santiago Pedraz, se prononce définitivement sur la plainte du militant sahraoui Fadel Breica contre le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, pour violations présumées des droits humains. C’est ce qu’a annoncé le tribunal, lundi 13 septembre 2021.

Le témoin malien en question aurait été détenu en même temps que M. Breica dans une prison secrète du Front Polisario dans les camps de Tindouf et aurait été témoin des tortures que le militant sahraoui a subies de la part de Brahim Ghali. Des sources judiciaires ont indiqué que sa déclaration précédera la décision rendue par le juge sur la plainte déposée par Breica.

Ce témoin –proposé par la défense de Breica– avait été initialement convoqué par le magistrat pour le 29 juin 2021, puis pour le 27 juillet, mais n’a pas pu être entendu par la justice en raison de problèmes d’obtention d’un visa pour entrer en Espagne depuis le Mali.

Dans la plainte, M. Breica accuse M. Ghali de crimes de détention illégale, de torture et contre l’humanité commis en 2019 dans les camps de Tindouf. Dans sa déclaration à Pedraz en juin dernier, M. Breica a insisté sur le fait qu’il avait été torturé pendant six mois dans une prison secrète du Front Polisario, désignant M. Ghali comme son principal responsable.

M.K