Bourita: Le Maroc n'est pas partie au conflit armé opposant la Russie à l'Ukraine


Le Maroc "n'est pas partie au conflit armé opposant la Russie à l’Ukraine", c'est ce qu'a annoncé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita,lors d'une conférence de presse conjointe avec le vice-ministre fédéral autrichien des Affaires européennes et internationales, Peter Launsky, soulignant que le Royaume "n’a pas participé et ne participe pas, sous quelque forme soit-elle, à ce conflit".

En tant que membre de la communauté internationale, le Maroc considère ce conflit comme une question qui affecte la paix et la sécurité mondiales et a des conséquences économiques et sociales importantes.


Le ministre a souligné que la position du Royaume sur le conflit russo-ukrainien repose sur les principes de préservation de la souveraineté des États et le respect de l'intégrité territoriale des pays membres des Nations Unies, le règlement pacifique des différends, l'appui d'une politique de voisinage constructive, ainsi que le respect des principes du Droit international et de la charte des Nations Unies.

En conséquence, lorsqu'il y a un vote au sein de l'ONU et de ses agences spécialisées, le Maroc s'abstient de voter sauf lorsque la résolution concerne les principes de la Charte des Nations Unies et les principes du Droit international, conformément aux quatre principes qu'il défend. Le Royaume vote toujours en faveur des résolutions visant à préserver l'intégrité territoriale des États, à adopter des modes pacifiques pour la résolution des conflits et à respecter la légalité internationale et les résolutions des Nations Unies.

En outre, le ministre a réaffirmé que le Maroc exprime clairement ses positions en votant positivement pour les principes du Droit international et de la Charte des Nations Unies, comme il l'a récemment fait en votant en faveur d'une résolution en harmonie avec sa référence, à savoir la Charte de l'ONU, les principes du Droit international et les résolutions de la légalité internationale. En somme, le Maroc considère le respect des principes du Droit international et de la charte des Nations Unies comme fondamental pour résoudre les conflits internationaux de manière pacifique.

Articles similaires