Bourita appelle devant le G77 à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire

L'appel de la sagesse

La solidarité passe avant tout par garantir l’accès universel et équitable aux vaccins.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a appelé, mardi 29 novembre 2021, lors de la réunion ministérielle du Groupe des 77 et la Chine, à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire, à commencer par garantir un accès universel et équitable aux vaccins. «Nous devrions oeuvrer pour que cette crise sanitaire serve d’opportunité pour consolider le multilatéralisme et le doter de plus de solidarité», a plaidé M. Bourita, qui intervenait par visioconférence devant la 45ème réunion des ministres des Affaires étrangères du Groupe des 77 et la Chine, tenue à New York.

Cette solidarité passe avant tout par garantir l’accès universel et équitable aux vaccins, a-til indiqué, lors de ce conclave sur «La reprise durable à l’ère de la covid-19 et son impact sur le développement», notant qu’à l’heure actuelle, moins de six pour cent de la population africaine est entièrement vaccinée. Le ministre a, dans ce cadre, fait observer que malgré les perspectives économiques mondiales prometteuses, la reprise demeure «inégale» dans un contexte sanitaire «incertain ».

Concrétiser les engagements pris
«La persistance de la crise sanitaire accentue les vulnérabilités et problèmes structurels dont souffrent la plupart de nos économies, auxquels il est difficile de remédier sans des investissements audacieux dans les secteurs vitaux tels que la santé, l’éducation, la protection sociale, les infrastructures, l’énergie propre et le développement durable», a-t-il indiqué.

Nasser Bourita a également fait observer que la pandémie de la Covid-19 a révélé à quel point il est important d’investir dans le développement humain et durable des sociétés, précisant que c’est pour cela que l’Agenda 2030 «doit demeurer au coeur de la coopération internationale et de notre action collective». Pour le ministre, le Groupe des 77 et la Chine doit se focaliser sur le changement climatique, le «plus grand défi de notre temps», qui représente une «menace existentielle» pour les pays les plus vulnérables.

«Nous devons, en conséquence, intensifier notre mobilisation et notre plaidoyer pour la concrétisation des engagements pris, notamment par les pays développés», a-t-il insisté. M. Bourita a, de même, fait remarquer que sans financement suffisant, il serait difficile d’amorcer une reprise verte, résiliente et durable, ajoutant que la mobilisation des moyens de financement représente un «véritable défi», qui exige un changement de paradigme dans le traitement de certaines questions fondamentales, telles que l’accès au financement privé, le commerce et l’investissement, le financement de la transition climatique, le financement innovant, l’endettement et l’aide au développement.

Il est aussi important de renforcer la solidarité et de stimuler le partenariat mondial en faveur des PMA, a-t-il insisté, relevant que la 5ème Conférence des Nations Unies sur les PMA, prévue à Doha, en janvier prochain, offre dans ce contexte international difficile, l’opportunité de lancer un nouveau programme d’action, à la fois ambitieux et réalisable, qui permette aux PMA de relever les défis auxquels ils sont confrontés.