La Botola tout simplement annulée?

Réunion ce 7 mai à la FRMF pour débattre de la fin du championnat


Une précédenteréunion du bureaude la FRMF présidéepar Fouzi Lekjaâ.

Selon le bruit qui court, la FRMF aurait déjà tranché pour un arrêt définitif du championnat national de football.

C’est depuis le 13 mars et le match comptant pour sa 21ème journée entre le Rapide d’Oued Zem et la Renaissance de Zemamra que le championnat national de football est en suspens. En effet et à l’instar de la quasi totalité des compétitions footballistiques de par le monde, la “Botola” a dû passer au second plan dès lors que la pandémie de Covid-19 a commencé à constituer un risque sanitaire important.

Mais quid de sa suite? Car beaucoup se demandent si, finalement, la saison en cours finira bien par reprendre et introniser un vainqueur, alors qu’aux Pays-Bas et en France par exemple la fin des championnats nationaux a tout simplement été annulée et les titres respectivement attribués à l’Ajax Amsterdam de Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui et Zakaria Labyad et au Paris Saint-Germain. Et c’est justement ce 7 mai que la Fédération royale marocaine de football (FRMF) doit rendre son verdict, après que la Confédération africaine de football (CAF) lui a demandé le 28 avril ainsi qu’au reste des fédérations nationales du continent, par voie de communiqué, de la tenir informée.

Casse-tête diplomatique
Un débat passionné doit ainsi animer le comité directeur de la plus haute instance du football national, au cours d’une réunion qui doit également connaître la participation des représentants de la Ligue nationale de football professionnel (LNFP). Il pourrait même être houleux: selon le bruit qui court, la FRMF aurait déjà tranché pour un arrêt définitif, ce qui ne serait bien évidemment pas pour arranger tous les clubs, car le Wydad de Casablanca se verrait par exemple proclamé champion au détriment du Fath de Rabat, qui était en train d’effectuer une remontée spectaculaire au classement après avoir remporté ses quatre derniers matchs, tandis qu’en bas du tableau l’Ittihad de Tanger serait relégué alors qu’il a encore des chances raisonnables de se sortir de la zone rouge.

De même, le choix des équipes devant représenter le football national dans les compétitions continentales pourrait ne pas passer comme une lettre à la poste, dans la mesure où le Raja de Casablanca, sixième avec 28 points au compteur, pourrait faire la nique à d’autres formations mieux classées car sa moyenne de points par match est la deuxième meilleure. Un casse-tête, en tout cas, pour lequel la FRMF devra user de tout son sens de la diplomatie pour trouver une issue satisfaisant le plus grand monde, car il demeure bien sûr impossible de donner satisfaction à l’ensemble des parties. En tout cas, l’abandon du championnat, s’il est confirmé, serait le premier depuis 1942/1943 et l’opération Torch, qui avait amené les Alliés à occuper le Maroc et l’Algérie pendant la Seconde Guerre mondiale.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger