CGAM Hssabe 970X250

Selon Mohamed Benchaâboun : La généralisation de la protection sociale coûtera 51 milliards de dirhams par an

La généralisation de la protection sociale au Maroc mobilisera une enveloppe de 51 milliards de dirhams par an, a indiqué, lundi 22 février à Rabat, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohammed Benchaâboun. Présentant le projet de loi cadre 09.21 relatif à la protection sociale devant la commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers, il a précisé que cette enveloppe est répartie entre l’assurance maladie obligatoire de base, dont la généralisation coûtera 14 milliards de DH, les allocations familiales (20 milliards), l’élargissement de la base des adhérents au régime de retraite (16 milliards) et l’accès à l’indemnité de perte d’emploi (1 milliard).

Le financement de cette réforme s’appuie sur deux dispositifs, le premier consiste en un système d’affiliation (28 milliards de DH), qui concerne les personnes ayant la capacité de participer au financement de la couverture sociale, tandis que le deuxième dispositif (23 milliards) est basé sur la solidarité et concerne les personnes n’ayant pas la capacité de participer au financement.

Ce chantier s’articule autour de la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire de base durant les années 2021 et 2022 pour arriver à 22 millions bénéficiaires supplémentaires, la généralisation des allocations familiales durant les années 2023-2024, pour couvrir environ 7 millions d’enfants en âge de scolarité, l’élargissement de la base des adhérents aux régimes de retraite en 2025 en faveur de 5 millions de personnes actives et la généralisation de l’indemnité pour perte d’emploi pour couvrir toute personne exerçant un emploi stable.