Bilan au 30 septembre 2023

Les belles performances de Crédit du Maroc


Mohamed Hassan Bensalah


Le conseil de surveillance de Crédit du Maroc s’est réuni le 7 novembre 2023 sous la présidence de Mohamed Hassan Bensalah, pour examiner l’activité et les comptes arrêtés au 30 septembre 2023. Les performances commerciaux de la banque se sont traduites par une hausse du produit net bancaire consolidé de 14,1 % par rapport à fin septembre 2022 pour atteindre 2.195,6 millions de dirhams (MDH). Ce résultat est porté par une appréciation de la marge nette d’intérêt de 13,4 % à 1 683,4 MDH, profitant de la bonne tenue de l’activité commerciale et l’élargissement de la base client, une hausse de la marge sur commissions de 6,3 % à 328,5 MDH, résultant de l’accroissement des revenus des filières spécialisées, notamment en monétique, commerce international, cash management et bancassurance et un accroissement du résultat des opérations de marché de 24,2 % à 255,1 MDH, favorisé par l’évolution de l’activité de change ainsi que l’activité obligataire.

Les filiales de Crédit du Maroc génèrent, quant à elles, un PNB global de l’ordre de 140 MDH, en évolution de 8,8 % par rapport à fin septembre 2022. Le résultat net part du groupe de Crédit du Maroc ressort à 445,9 MDH en quasi-stagnation par rapport à fin septembre 2022, en raison principalement, de l’évolution du coût du risque. Hors effets exceptionnels, le résultat net part du groupe serait en progression de 31,2 %. Côté financement de l’économie, les crédits aux entreprises ont évolué de manière soutenue, notamment par les bonnes performances des crédits d’équipement et des crédits de trésorerie qui s’apprécient respectivement de 15,9 % et 7,7 %.


Le résultat brut d’exploitation (bénéfices avant impôts et amortissement) s’établit à 1 076,5 MDH en progression de 23,1 %, tenant compte de la hausse du PNB consolidé et de la maîtrise des charges d’exploitation. Le coefficient d’exploitation se situe ainsi à 50,9 % en amélioration de 358 points de base. Sur le volet investissement, Crédit du Maroc a engagé, à fin septembre 2023, un montant total de 187,4 MDH destiné essentiellement aux évolutions informatiques. Le portefeuille des créances en souffrance de la banque enregistre une hausse de 6,7 % à 3 998,8 MDH. Néanmoins, le taux de créances douteuses et litigieuses baisse de 10 points de base à 7,8 % et le taux de couverture des créances en souffrance s’établit à 85,5 %. La banque est forte aussi de ses fondamentaux financiers.

Les fonds propres consolidés du groupe Crédit du Maroc s’élèvent à 7 206 MDH à fin septembre 2023, en hausse de 3,3 % par rapport à la même période de 2022 grâce, notamment à l’émission d’un emprunt perpétuel visant à accompagner le développement commercial de la Banque. Autre reflet de la solidité financière de la Banque, le ratio de liquidité LCR s’élève à 139,2 % avec un recours maîtrisé aux émissions de dette sur le marché.

Articles similaires