LA BELLE AMITIÉ

Témoignage de gratitude du président gabonais à l’égard du Roi Mohammed VI


Plusieurs leaders africains ont pu trouver refuge, paix et hospitalité au Maroc. Ils ont toujours témoigné de cette amitié marocaine qui n’a pas d’égale. Le Royaume a toujours su donner un sens à l’amitié, la vraie, en accueillant les présidents des pays africains frères qu’ils soient au pouvoir ou déchus.

C’est quoi l’amitié ? Le dictionnaire Larousse la définit par l’attachement et la sympathie qu’une personne témoigne à une autre. Tout cela on l’a découvert dans les propos émouvants du président du Gabon, Ali Bongo, ce dimanche 2 avril 2023 à Libreville. S’exprimant à l’occasion du 55e anniversaire de la création du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir, Ali Bongo a brisé le silence sur le difficile épisode de son AVC survenu à Ryad en Arabie saoudite, en octobre 2018.

S’adressant à plus de 5000 militants de son parti, tous émus, il a évoqué, les yeux larmoyants, son séjour de convalescence au Maroc et n’a pas manqué de remercier et d’exprimer sa gratitude au Roi Mohammed VI qui a joué un grand rôle dans sa guérison. «Le Roi, mon frère, notre frère, a tout fait pour moi. J’ai pu bénéficier de tous les soins pour, petit à petit, reprendre mes esprits. Mais, je me souviens surtout quand je suis rentré définitivement du Maroc, combien vous m’avez marqué par votre accueil. C’était extraordinaire, ça m’a fait un bien fou. Maintenant, je suis entièrement au service du pays», a-t-il reconnu, sur un ton bouleversant.


Frappé d’une paralysie quasi-totale, le président gabonais a été ramené au Maroc où il a été admis à l’Hôpital militaire de Rabat, sur instruction de S.M. le Roi Mohammed VI. Il a été entouré des plus grands spécialistes et a reçu les meilleurs soins. M. Bongo a quitté le Maroc en mars 2019, debout sur ses deux jambes, sain et sauf, pour retrouver sa vie normale et reprendre ses hautes fonctions à la tête de son pays. Comme son père Omar, Ali Bongo voue un amour indéfectible à sa deuxième patrie, le Maroc. Il n’est pas le premier africain et n’en sera pas le dernier à avoir ce sentiment à l’égard du Royaume et de ses souverains. Le leader sud-africain Nelson Mandela a toujours été un ami du Maroc.

Le Maroc a été l’un des premiers pays à soutenir financièrement et à pourvoir le Congrès National Africain (ANC) en armes et munitions dans sa lutte contre l’Apartheid. Nelson Mandela ne l’a jamais oublié. Dans la préface qu’il a signée de l’autobiographie «Chemin d’une vie» (1997) du Dr Abdelkarim Al Khatib, il rappelle bien que le Maroc a été un des architectes de la libération de l’Afrique du Sud du joug de l’apartheid. Témoignage qu’il a repris dans son allocution lors du congrès de l’ANC en 1995. De 1960 à 1962, Nelson Mandela a vécu au Maroc et a bénéficié, de même que des militants de l’ANC, d’une formation militaire et d’aides financières et logistiques de la part des défunts Rois Mohammed V et Hassan II.

Plusieurs leaders africains ont pu trouver refuge, paix et hospitalité au Maroc. Ils ont toujours témoigné de cette amitié marocaine qui n’a pas d’égale : Les présidents algériens Ahmed Ben Bella, Houari Boumedienne, Mohamed Boudiaf, Abdelaziz Bouteflika entre autres, le Tunisien Habib Bourguiba, l’ancien président malien Modibo Keita, et Mobutu Sésé Séko, ancien président de l’ex-Zaïre, décédé à l’hôpital militaire de Rabat en septembre 1997, Diori Hamani, chef d’Etat du Niger, également décédé au Maroc et le président camerounais, Haj Ahmadou Ahidjo. Ou encore Ahmed Sékou Touré, président guinéen (1958-1984) qui était très lié à son ami, le Roi Hassan II….Et la liste est longue.

C’est dire que le Royaume a toujours su donner un sens à l’amitié, la vraie, en accueillant les présidents des pays africains frères qu’ils soient au pouvoir ou déchus. Rien de d’étonnant que le Royaume du Maroc ait adopté une politique solidaire authentique pour accueillir les migrants subsahariens, selon une approche humaine intégrée. L’amitié à la marocaine est aussi synonyme de partage et de coopération suivant un modèle gagnant-gagnant.

Articles similaires