INDICATEURS FINANCIERS DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC

La banque verte réaffirme son engagement pour le monde rural

Avec 115 milliards de dirhams de crédits distribués en 2023 contre 108 milliards en 2022, la banque du monde agricole ne lésine pas sur les moyens pour soutenir les agriculteurs. Un soutien précieux dans un contexte de sécheresse que traverse le Royaume depuis plusieurs années.


Bien que le produit net bancaire du groupe Crédit Agricole du Maroc ait subi une très légère baisse passant de 3,9 milliards de dirhams en 2022 à 3,7 milliards de dirhams en 2023, les autres indicateurs financiers du groupe pour l’année écoulée se sont, en revanche, inscrits dans une trajectoire haussière. C’est ainsi que l’encours des crédits distribués en 2023 s’élevait à 113 milliards de dirhams contre seulement 108 milliards en 2022. Soit une progression de 5%. Ainsi, la banque verte réaffirme son engagement pour l’accompagnement de la dynamique de relance économique nationale, tout en renouvelant son soutien à la petite agriculture et au monde rural dans sa globalité.

Pour sa part, l’encours consolidé de l’épargne mobilisée par le groupe ressort à 108 milliards de dirhams, soit une variation de 0,2% par rapport à 2022. En glissement annuel, la collecte nette des ressources à vue a progressé de 4%, parallèlement à une variation de -7% des dépôts à terme, marquant ainsi une amélioration de la structure des dépôts de la banque.

Conventions de partenariat
Concernant les faits marquants de l’année 2023, le bailleur de fonds du monde agricole cite, entre autres, l’augmentation de son capital de 1,3 milliard de dirhams, l’obtention de la certification ISO 37001, ainsi que la conclusion de quatre conventions de partenariat avec des associations professionnelles. Des évènements qui ont permis au groupe dirigé par Mohamed Fikrat de renforcer son assise financière et d’améliorer son influence sur l’économie nationale.

Depuis son arrivée à la tête de l’institution financière en mai 2023, suite à une nomination royale, l’ancien président de Cosumar multiplie les actions et met en place les stratégies pour accélérer la dynamisation du groupe. Objectif : faire du Crédit agricole une institution financière dédiée non seulement au financement et l’accompagnement de l’agriculture marocaine, mais également un acteur majeur dans l’économie du pays.

Grâce à sa politique de proximité et son large réseau commercial constitué d’agences fixes et mobiles, la banque est animée par une grande volonté d’aider les agriculteurs, principalement les petits, à surmonter leurs difficultés financières liées à la persistance de la sécheresse. Elle concocte pour cela un plan ambitieux de soutien financier basé sur l’octroi de crédits à taux accessibles et la généralisation de services financiers pour leur faciliter la vie.

En 2024, l’ambition du groupe est plus importante. Outre l’amélioration des services financiers destinés aux agriculteurs, la banque a adopté une stratégie de digitalisation très avancée pour être plus proche de ses clients. Une politique qui semble porter ses fruits puisque la banque a révolutionné ses circuits de traitement des opérations bancaires.

Articles similaires