Balenciaga vend des "Belgha" marocaines à 7000 DH et fait face à des accusations d'appropriation culturelle


La maison de luxe française Balenciaga vient de lancer une version luxueuse des babouches marocaines ce qui a sucité une vague de réactions sur les réseaux sociaux au Maroc. Baptisées en darija "balgha", ces chaussures traditionnelles ont été réinterprétées en mules à bout carré en cuir, proposées en noir ou rouge, et vendues à un prix qui dépasse les 7000 dirhams marocains. Malgré ce prix élevé, le produit s'est rapidement retrouvé en rupture de stock ce qui témoigne d'un succès commercial indéniable. "Vogue" magasine l'a même désigné " Le must have de l'année".


À comparer avec les 50 à 70 dirhams demandés dans les souks pour leurs cousins traditionnels, il y a de quoi faire tiquer. Les internautes marocains n'ont pas manqué de le faire remarquer, oscillant entre accusation d'appropriation culturelle et un manque d'originalité ou encore un "scam" à grande échelle.

Articles similaires