LA BAD SOUTIENT LA SOCIÉTÉ D’INGÉNIERIE ÉNERGÉTIQUE

PROMOUVOIR L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

La subvention servira à accompagner la SIE dans sa transition en “Super Energy Service Company”. Son rôle sera d’aider les établissements et entreprises publics des services à réduire leur consommation d’énergie.

Le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder une subvention de 965.000 dollars à la Société d’ingénierie énergétique (SIE). L’objectif est de soutenir la SIE dans sa transition pour devenir la première «Super Energy Service Company» (ESCO) en Afrique.

«Ce soutien de la Banque africaine de développement permettra l’opérationnalisation du changement de la SIE en Super ESCO, créant ainsi un modèle bien aligné avec les besoins du secteur de l’efficacité énergétique du Maroc», a déclaré Ahmed Baroudi, DG de la SIE.

Face à une demande croissante, le Maroc entend répondre à ses besoins énergétiques en combinant des stratégies d’efficacité énergétique à grande échelle et des investissements dans les énergies renouvelables. Les Super ESCO sont des véhicules destinés à canaliser des fonds vers des investissements d’efficacité énergétique du secteur public tels que les hôpitaux, les écoles et l’éclairage public, jetant les bases pour la promotion d’investissements privés notamment dans les secteurs du commerce et l’industrie.

«En tant que Super ESCO, le SIE devrait être en mesure de surmonter de nombreux défis liés à l’augmentation des investissements dans l’efficacité énergétique. Ce changement ouvrira également des opportunités de marchés aux ESCO locales, offrira un soutien en matière d’assurance qualité et renforcera leur réputation auprès des utilisateurs finaux et des investisseurs», souligne la BAD.

Lever et structurer les financements
La subvention permettra à la SIE de se doter d’outils opérationnels afin de développer un portefeuille de projets d’investissement dans l’efficacité énergétique bancables, déclare Brice Mikponhoue, responsable du bureau de développement régional et de livraison des projets en Afrique du Nord de la Banque africaine de développement.

«La mise en oeuvre des Super ESCO sur le continent contribuera progressivement à l’expansion et au renforcement de l’écosystème de financement de l’efficacité énergétique. La Banque africaine de développement est fière de soutenir le premier Super ESCO en Afrique et se réjouit de soutenir d’autres projets à l’avenir», indique, pour sa part, Jalel Chabchoub, directeur des investissements et spécialiste de l’efficacité énergétique à la BAD.

Rappelons que la nouvelle structure de la SIE et son changement en Super ESCO a été validé le 14 juillet 2020, sous la présidence de Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement. «La nouvelle structure est aujourd’hui habilitée à accompagner ses partenaires pour lever et structurer les financements nécessaires au déploiement de projets d’efficacité énergétique.

Son rôle est de soutenir les établissements et entreprises publiques, dans le cadre de la démarche d’exemplarité de l’Etat en matière d’efficacité énergétique, en leur offrant un ensemble de services visant à réduire leur facture et leur consommation d’énergie», a précisé la SIE.