Aziz Akhannouch visite le pôle aéronautique de Nouaceur

Une industrie en forte croissance

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a visité, mercredi 22 juin 2022, le pôle industriel aéronautique de Nouaceur, premier site du genre au Maroc ayant démarré ses activités il y a 20 ans. M. Akhannouch, qui était accompagné d’une délégation composée du ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, et du président du conseil d’administration de Safran Nacelles Maroc, Hamid Benbrahim Andaloussi, a visité les unités de production de l’usine Safran Nacelles Maroc.

Ce site a connu un développement continu en termes de renforcement des compétences et de compétitivité, créant de la valeur ajoutée et des innovations exceptionnelles à travers le monde, ce qui a encouragé le lancement d’une nouvelle extension pour la production de nacelles pour une superficie allant jusqu’à 6.000 mètres carrés. Le Chef du gouvernement a visité l’Institut des métiers de l’aéronautique, fruit d’un partenariat public- privé, qui a permis la formation et le développement de compétences de 12.000 étudiants, répondant ainsi aux besoins de l’industrie aéronautique.

Il a également visité la zone industrielle MidPark, s’étendant sur une superficie de 128 hectares, qui est une zone franche offrant de multiples services dans le domaine de l’industrie aéronautique, des industries technologiques et des technologies innovantes à haute valeur ajoutée. Cette visite a constitué une opportunité pour M. Akhannouch de faire le point sur le développement que connaît ce pôle, ainsi que sur les perspectives de développement du secteur aéronautique au Maroc en tant que leader régional et continental en la matière.

L’industrie aéronautique au Maroc est un secteur technologique à haute valeur ajoutée qui emploie plus de 20.000 personnes au sein de 142 entreprises, dont des femmes à hauteur de 37%.

Le secteur connaît aussi un niveau d’intégration supérieur à 40%, réalisant un taux de croissance annuel de 17% (au cours de la période 2017- 2020), ainsi qu’un nombre de transactions de 20 milliards de dirhams.