Ayoub Mahfoud libéré et Hamza alias Staline a vu sa peine réduite à 8 mois de prison

Après une forte campagne de solidarité et une mobilisation sans précédent sur les réseaux sociaux, le lycéen, Ayoub Mahfoud, condamné, début janvier 2020, à 3 ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Meknès, a été enfin remis en liberté. Cette condamnation fait suite à la publication par le lycéen des paroles d’une chanson contestataire du rappeur, El Gnawi, condamné lui aussi à 1 ans de prison ferme.

La mise en liberté du jeune lycéen a été grandement saluée par les Marocains qui appellent désormais à l’annulation de cette peine de 3 ans au moment où son procès en appel débute le 20 janvier 2020. Dans le même registre, le jeune lycéen Hamza, alias Staline, qui avait été condamné à 4 ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Laayoune a vu sa peine réduite à 8 mois de prison ferme par une décision de la cour d’appel de Laayoune. Le jeune Hamza a été condamné pour les mêmes motifs que son compatriote de Meknès.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger