L'automobile, dernier souci du consommateur

LES CONCESSIONNAIRES CASSENT LES PRIX

Le secteur de l’automobile continue d’être sérieusement impacté par la crise sanitaire due au coronavirus. La baisse enregistrée au cours des mois de mars, avril et mai devrait se poursuivre au mois de juin.

La pandémie de coronavirus a fait très mal au secteur automobile marocain et plus particulièrement aux concessionnaires de voitures neuves. Cette industrie subit de plein fouet les conséquences de la propagation de ce virus et prévoit de lourdes pertes. Ainsi, depuis l’instauration des mesures de confinement, la plupart des concessions n’ont maintenu qu’une permanence au niveau de leurs ateliers, histoire d’assurer un minimum de service après-vente.

Du coup selon les derniers chiffres publiés par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), à la fin du mois de mai 2020, tous les segments confondus ont connu une tendance baissière. Ainsi, les véhicules particuliers (VP) sont en chute de 46,95%. Pour ce qui concerne les ventes de voitures neuves, elles ont enregistré une baisse de 45,46%. Les véhicules utilitaires légers (VUL) ne sont pas épargnés par la baisse générale avec une chute de 82,7%.

Des offres élargies
La baisse historique enregistrée depuis mars, touche également les voitures de luxe qui, à la fin du mois de mai, ont enregistré des chiffres en très net recul. Dans ce marasme, les deux marques du groupe Renault Maroc ont mieux tiré leur épingle du jeu que le reste du marché, réalisant une part de marché de 50% sur la période. Il reste maintenant à savoir comment va évoluer le secteur durant les semaines et mois à venir. Au-delà des mesures de confinement, c’est surtout la conjoncture sociale des ménages qui, mise à mal ces temps-ci, risque d’impacter le marché de la voiture neuve. L’automobile est le dernier achat auquel on succombe dans une situation de crise.

Nul ne peut le nier. Les professionnels du secteur sont bien conscients des ventes en baisse, et s’attendent déjà à ce que 2020 se clôture en retrait notamment avec le lancement des offres promotionnelles pour eux après une légère baisse en 2019. Un constat qui pourrait être compensé post déconfinement. En effectuant un tour du côté des différentes marques présentes sur le marché, on se rend bien compte du retour des offres «0%», mais la nouveauté est que les concessionnaires proposent plus d’options au niveau de l’équipement qu’auparavant, une stratégie qui vise à attirer le plus de clients possibles, afin de liquider les stocks disponibles après quatre mois de conjoncture défavorable.

Sur ce point, les concessions automobiles du neuf commencent à mieux élargir leurs offres, notamment en proposant aux consommateurs marocains un très grand choix d’équipements en proposant des formules allant jusqu’à 0% d’apport et 0% de crédit (dit gratuit), afin d’écouler leur stock et bien surmonter les difficultés de vente et de fréquentation des concessions, surtout en cette période de coronavirus.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger