Augmentation du capital du Crédit Agricole du Maroc: Toujours au service du Fellah !


Mohamed Fikrat,
l’actuel Président du Directoire du CAM.


La vocation première du Crédit agricole du Maroc ne changera pas. C’est une banque initialement dédiée au monde rural et aux agriculteurs.

C’était un message clair et réconfortant. La vocation du Crédit agricole du Maroc ne changera pas. C’est une banque initialement dédiée au monde rural et aux agriculteurs. En entérinant le 6 juillet 2023, l’augmentation de capital de 1,35 milliard de DH, décidée par les actionnaires en 2019, le Conseil de surveillance du CAM, réuni sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a mis fin à une courte période qui a semé le doute sur la vocation première de la banque et ses objectifs stratégiques.

Cette augmentation renflouera les fonds propres de la banque, poursuivant la dynamique d’accompagnement du secteur agricole et du financement des agriculteurs dans la cadre de la stratégie Génération Green comme cela a été le cas pour le Plan Maroc Vert. Dans le communiqué de la primature, ce message a été accentué. « Les membres du Conseil de Surveillance ont également pris connaissance des différentes initiatives et des efforts déployés par le Crédit Agricole du Maroc en faveur du secteur agricole et du développement des zones rurales. Ces actions sont conformes aux objectifs et aux priorités définis par les stratégies nationales en la matière », lisait-on.

M. Akhannouch a lui-même souligné l’attention particulière portée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la population rurale et à tous les acteurs du secteur agricole. Il a rappelé les directives royales concernant la mise en oeuvre des mesures d’urgence du Programme de lutte contre les effets de la sécheresse. M. Akhannouch a également mis en avant l’importance du rôle et des missions du CAM, ainsi que sa contribution essentielle à la mise en oeuvre de la politique gouvernementale visant à soutenir durablement les agriculteurs et les éleveurs pour assurer une souveraineté alimentaire solide.


Soutenir les politiques agricoles
La courte période où Noureddine Boutayeb avait présidé aux destinées de la banque avait suscité des incompréhensions et de l’inquiétude sur la vision du CAM. L’ancien patron de la banque voulait en faire une banque universelle et assainir ses actifs. Une gestion saine mais qui dévie un peu la trajectoire de la banque. Aujourd’hui, les choses rentrent dans l’ordre.

Crédit Agricole du Maroc existe pour soutenir les politiques agricoles et rurales de l’Etat et pour épauler les agriculteurs. Une politique bien définie depuis des décennies. Mohamed Fikrat, l’actuel Président du Directoire du CAM, a justement réaffirmé l’engagement ferme de la banque à soutenir la mise en oeuvre des différents axes de la stratégie Génération Green 2020-2030 en apportant l’appui nécessaire aux acteurs du secteur agricole.

Cet engagement s’est notamment manifesté pendant la campagne agricole en cours par le financement des opérations d’importation de produits agricoles tels que les céréales, l’orge, les aliments pour le bétail ainsi que le cheptel, permettant ainsi aux opérateurs de répondre aux besoins du marché national. Un accompagnement durable de la pérennité duquel M. Fikrat se porte garant.

Articles similaires