Au Parlement, Abdellatif Ouahbi promet d’interdire le mariage des mineures


Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, à la Chambre des conseiller/DR


“Je suis pour la criminalisation du mariage des mineures. Je suis pour l’annulation de l’autorisation donnée par le juge pour marier une mineure. C’est ma conviction absolue”. Abdellatif a effectué, ce lundi 28 novembre, une énième sortie qui ne risque pas de plaire au sein des cercles les plus conservateurs. 

Répondant à la question orale d’une parlementaire à la Chambre des conseillers sur les milliers de demandes d’autorisation pour le mariage des mineures déposées auprès des juges chaque année, le ministre de la Justice a indiqué que la place des jeunes filles mineures est à l’école.

 "Quand on parle de mariage de mineures, cela veut dire que la fille n’ira plus à l’école. Cela veut dire aussi que sa santé physique en pâtira. C’est pour ça qu’il faut mettre un terme à ce phénomène", a-t-il rétorqué. Et de rappeler que “certains pays ont déjà interdit ces mariages, et cela a donné des résultats”. 

Abdellatif Ouahbi a également souligné que le nombre de mariages de mineurs a reculé de 26.000 en 2017 à 12.000 en 2020, avant de repartir à la hausse en 2021 pour s’établir à 19.000 cas. 

 

Articles similaires