Au moins 28 morts dans un nouvel attentat au Yémen

Attentat à la voiture piégée devant une demeure de Sanaa, au Yémen, le 29 juin 2015 - © AFP
Attentat à la voiture piégée devant une demeure de Sanaa, au Yémen, le 29 juin 2015 - © AFP

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a de nouveau frappé mardi au Yémen, tuant au moins 28 personnes dont huit femmes dans un attentat contre des membres de la communauté chiite qu'il considère comme mécréante.

L'attentat à la voiture piégée a ciblé avant l'aube la résidence des frères Fayçal et Hamid Jayache, des membres de la rébellion chiite, au moment où de nombreuses personnes étaient réunies pour une cérémonie de deuil après la mort naturelle d'un proche.

Après l'explosion, les rebelles Houthis pro-iraniens ont bouclé le secteur, un quartier du centre-ville, mais laissé les ambulances évacuer les victimes, selon des témoins.

La voiture piégée a été transformée en un tas de ferraille. D'autres véhicules ont été endommagés, ainsi que des habitations.

Au moins 28 personnes, dont huit femmes, ont été tuées et 35 blessées, selon une source médicale.

L'attentat est survenu alors que le Yémen est ravagé par une guerre impliquant les Houthis qui se sont emparés depuis 2014 de vastes régions du pays. Une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, solidaire du pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi, mène depuis mars des frappes contre ces insurgés pour les empêcher de prendre le contrôle de tout le pays.

L'EI, qui a revendiqué son premier attentat au Yémen en mars, a indiqué dans un communiqué que l'attaque de mardi était dirigée contre "l'un des nids des chiites à Sanaa", la capitale yéménite aux mains des rebelles.