Attijariwafa bank donne une seconde vie à un patrimoine architectural

RÉHABILITATION DE L’IMMEUBLE "ESSAOUIRA ISTIQLAL"

Le groupe Attijariwafa bank annonce la réhabilitation de l’immeuble “Essaouira Istiqlal”, bâtiment emblématique édifié dans les années 1920. Une rénovation qui permet de donner une seconde vie à ce patrimoine architectural.

L’emblématique immeuble «Essaouira Istiqlal» refait peau neuve. L’ancien siège de la Compagnie Algérienne retrouve des couleurs après avoir été réhabilité par le groupe Attijariwafa bank, après vingt-six mois de travaux. «Afin de conserver et transmettre cette mémoire ancestrale, Attijariwafa bank a mené à terme un projet audacieux, aux enjeux techniques importants, qui a rendu possible la sauvegarde de l’agence Istiqlal et sa réhabilitation.

Une intervention singulière ayant permis également de restituer à la façade son aspect initial emblématique», indique un communiqué de l’institution bancaire, non sans préciser que cet édifice, réalisé par l’architecte Jean-René Fougère dans les années 1920, fait partie de la première génération de banques construites au Maroc. «À l’instar du patio, élément phare des traditionnelles demeures souiries, ce dispositif s’adapte bien à l’implantation de l’agence au rez-de chaussée. La présence d’un soussol est propre à cet édifice et vraisemblablement unique dans la médina d’Essaouira et répond à l’exigence de créer des coffres sécurisés», constate-t-elle.

Pour permettre à ce patrimoine architectural de retrouver son éclat, la banque a opté pour l’utilisation de matériaux locaux et de techniques artisanales traditionnelles «afin de respecter au mieux l’esprit du bâtiment». Elle a également impliqué plusieurs artisans et maâlems provenant essentiellement d’Essaouira et Marrakech dans la réalisation de ce projet. «Faire parler la pierre qui abrite ce capital à la fois matériel et immatériel est une autre façon pour le groupe Attijariwafa bank de maintenir vivante la valeur de mémoire entre générations», indique- t-elle.

Responsabilité sociétale
D’après la banque, la rénovation de ce bâtiment immaculé, situé non loin de la Medina d’Essaouira, entre dans le cadre de son projet de réhabilitation des édifices emblématiques et symboles architecturaux qui ornent les différentes villes du Royaume lancé depuis 2018, dans le cadre sa politique de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

«Le dispositif, élaboré avec l’aide d’un cabinet d’architecture spécialisé en patrimoine, a ciblé une douzaine d’édifices et s’appuie sur la mise en place de règles et principes de préservation ou de mise à niveau des sites historiques et de leur structuration, tout en l’adaptant aux usages contemporains», précise-t-elle.

Le premier lot de ces patrimoines «new look» a été livré en juin 2019, notamment Marrakech Médina construit en 1921, Sidi Slimane Centre (1945), Tanger Rue de Belgique (1948) et Tanger Pasteur (1950).

«Héritière d’une histoire bancaire centenaire, Attijariwafa bank est, en effet, propriétaire d’un patrimoine architectural d’exception, en partie classé ou inscrit à l’inventaire des monuments historiques et témoignant de l’extraordinaire aventure architecturale moderne du XXe siècle au Maroc », souligne la banque.

Articles similaires