Attijariwafa Bank initie ses collaborateurs à l'agriculture urbaine

En collaboration avec l’association toit en vert

À l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, célébrée chaque année le 5 juin, Attijariwafa bank a organisé, en collaboration avec l’association Toit En Vert, un «Green Day» sous forme d’ateliers, afin de faire découvrir l’agriculture urbaine à ses collaborateurs et de les sensibiliser sur son impact positif sur l’environnement.

Cet événement, qui s’est déroulé sur l’une des terrasses du siège social du groupe à Casablanca, s’inscrit dans la démarche engagée du groupe depuis plusieurs années en matière de RSE et dans la continuité de la campagne de sensibilisation des collaborateurs à la protection de l’environnement et leur adhésion aux projets à fort impact environnemental conduits par le groupe Attijariwafa bank.

Ce sont ainsi près de 60 collaborateurs du siège et du réseau de Casablanca qui ont participé à des ateliers d’introduction à l’agriculture urbaine, au cours desquels ils ont été initiés aux techniques de végétalisation de toits. Ces ateliers ludiques ont permis aux collaborateurs de découvrir, dans une ambiance de partage et d’apprentissage, les matériaux de jardinage, les variétés de graines, les différents types de terre et de terreaux, de s’initier aux techniques de remplissage des bacs potagers et de préparation de plateaux de semis, et d’installer ainsi le premier jardin potager urbain de la banque.

«A travers cette initiative, qui a connu un franc succès, le groupe Attijariwafa bank confirme son engagement à créer de la valeur durablement partagée, à travers une politique RSE impliquant l’ensemble de ses parties prenantes et visant à accompagner le développement d’une économie durable, équilibrée, et respectueuse de l’environnement», souligne le groupe.

Rappelons que le groupe Attijariwafa bank a enregistré, de 2019 à 2020, une réduction en émissions carbone de 166,29 tonnes équivalent CO2, soit une baisse de 66% d’émissions pour le siège social du groupe, à travers le déploiement d’une démarche de gestion durable des déchets d’activité