Attaque contre Smara: Pour se justifier, un responsable du Polisario évoque des “dommages collatéraux”


Le Polisario confirme une nouvelle fois être derrière le lancement, dans la nuit du 28 au 29 octobre, des projectiles sur la ville de Smara dans le Sahara marocain qui ont fait un mort et trois blessés.

Cette fois-ci, l’aveu émane de Omar Mansur, le “représentant” des milices séparatistes auprès de l’Union européenne, qui a évoqué, le 30 octobre sur X (ex-Twitter) des “dommages collatéraux” de la guerre, faisant allusion aux victimes civiles de l’attaque contre Smara. 

Le 29 octobre, le Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Laâyoune a annoncé, dans un communiqué, que la police judiciaire compétente a été chargée de mener une enquête judiciaire après la mort d’une personne et la blessure de trois autres, suite à des tirs de projectiles ayant visé des quartiers dans la ville de Smara.

Après plusieurs heures d’hésitation et de flou, les milices du Polisario ont fini par reconnaître leur responsabilité de l’attaque.

Articles similaires