ASIF 2022: Signature à Rabat de trois accords pour la promotion des investissements

Trois accords ont été signés, lundi 20 juin 2022, à Rabat, à l’occasion du Forum africain des investisseurs souverains (Africa Sovereign Investors Forum-ASIF), tenu à l’initiative de Ithmar Capital.

Un protocole d’accord de création d’ASIM a été conclu par Ithmar Capital et une dizaine de fonds souverains africains. Ce protocole consolide et accélère les principes clés de la déclaration conjointe, fixe une feuille de route ambitieuse et des objectifs clairs et organise la gouvernance entre les membres. Il s’agit aussi de la signature d’une lettre d’intention entre la Banque africaine de développement (BAD), Africa 50 et ASIF, pour la coopération autour des sujets d’identification et de préparation de projets, la mobilisation de capitaux pour la préparation et la réalisation des projets, et la coopération pour le développement des compétences et expertises.

En outre, Abu Dhabi Investment Authority (ADIA), ADQ des Émirats Arabes Unis, Kuwait Investment Authority (KIA), et ASIF ont signé la déclaration de Rabat et ce, en guise d’expression de soutien à l’initiative ASIF. ADIA, ADQ et KIA expriment ainsi leur confiance dans la plateforme ASIF comme catalyseur d’opportunités d’investissement et accélérateur de projets d’infrastructure répondant aux normes des investisseurs et des marchés des capitaux internationaux.

A l’occasion, le directeur général d’Ithmar capital et président d’ASIF, Obaid Amrane, s’est dit convaincu qu’ASIF pourra répondre à de nombreux challenges auxquels les investisseurs internationaux font face, en ce qui concerne l’investissement en Afrique et permettra certainement d’ouvrir les opportunités pour un impact positif sur le continent et ses aspirations pour un futur meilleur. Pour sa part, le CEO d’ADQ, Mohamed Hassan Alsuwaidi, a relevé que l’Afrique se dote d’un potentiel économique important et que l’initiative va renforcer les liens existants et permettra d’explorer de nouvelles opportunités avec les partenaires potentiels en Afrique pour ADQ et ses sociétés de portefeuille