Des éléments de l’armée algérienne brûlent vifs deux Sahraouis

CAMPS DE TINDOUF

De sang froid, des éléments de l’armée algérienne ont brûlé vifs, le 20 octobre 2020, deux orpailleurs sahraouis, habitant dans l’un des camps de Tindouf, dit «Dakhla», situé au sud de la localité dénommée «Aouinat Belkraa».

Les deux jeunes Sahraouis, Moha Ould Hamdi Ould Sweilm et Ali Idrissi, étaient en quête d’or dans une mine. Lorsqu’ils se sont rendu compte qu’une patrouille de l’armée les pourchassait, ils se sont cachés dans un puits d’extraction pour se prémunir des tirs. Sommés de se rendre sans résistance, ils ont refusé d’obtempérer de peur d’être tués. A ce moment-là, les éléments de l’armée algérienne ont mis le puits à feu, brûlant vifs les deux jeunes orpailleurs. Les camps de Tindouf ont été mis en état d’alerte pour contrer toute manifestation de colère des habitants. Des ONGs évoluant dans les provinces du sud n’ont pas manqué de dénoncer ce crime abominable.

Dans un communiqué, l’une des ces ONG, en l’occurrence la Fondation Nouvelle Génération pour le Développement Humain, dénonce “les terribles assassinats commis par des militaires appartenant à l’Armée nationale populaire (ANP) algérienne dont ont été victimes deux jeunes Sahraouis Moha Ould Hamdi Ould Sweilm et Ali Idrissi”.

La Fondation rapporte que les faits “tels qu’ils sont rapportés par des témoins oculaires présents sur les lieux au moment de l’intervention affirment que l’armée algérienne avait pris d’assaut un site convoité par quelques jeunes sahraouis pour la prospection de gisements d’or près des camps de Tindouf, et a délibérément mis le feu dans la fosse dans laquelle se sont réfugiés les deux victimes”.

“Notre Fondation exprime sa profonde consternation à la suite cet acte criminel et barbare, qui bafoue tous les principes moraux et les droits humains universels. (…) Nous appelons aussi les instances internationales des droits de l’homme à dénoncer ces actes barbares, et de bien vouloir prendre part aux investigations qui s’imposent”, souligne l’ONG.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger