Affaire Bab Darna: Une partie de l'argent des victimes placé par El Ouardi dans une société d’investissement au Panama

De nouveaux rebondissements dans l’affaire Bab Darna, du nom du projet résidentiel qui n’a jamais vu le jour depuis son lancement en 2013 et qui est considéré comme la plus grande escroquerie immobilière au Maroc. Cette affaire a fait pas moins de 1.000 victimes qui ont signé des contrats de réservation avec avance. Au total, 700 millions de dirhams ont été dérobés aux victimes.

Le procès du PDG du groupe immobilier Bab Darna, Sidi Mohamed El Ouardi, et de son épouse, du directeur général adjoint de l’entreprise, d’un notaire et de quatre employés s’est ouvert en avril 2021 devant la chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers à la cour d’appel de Casablanca.

La grande révélation est que le patron de la holding Bab Darna, Sidi Mohamed El Ouardi, actuellement en prison, a investi une partie de l’argent subtilisé aux victimes dans Bod Capital, une société de placement d’argent et d’investissement au Panama et dont le siège social de la maison mère se trouve à Lima, au Pérou. Il a ouvert deux comptes, un personnel et un autre de gestion d’actifs privés (voir photo).

Les documents signés par M. El Ouardi attestent qu’il en est le seul bénéficiaire. Pour l’heure, la défense d’une partie des plaignants, Me Mourad El Jaouti, se penche sur la vérification de ces documents avant d’enclencher une demande de confiscation des biens.

Mohamed El Ouardi avait en janvier 2019, au moment même où cette affaire avait éclaté, envoyé une lettre au wali de Bank Al Maghrib lui demandant l’autorisation pour l’acquisition des parts sociales de la banque Union marocaine des banques (UMB), à Casablanca. L’autre développement important dans cette affaire, c’est que les représentants de la BMCE, de la BP, de l’UMB et de Bank Al-Maghrib, étaient présents à l’audience du 9 novembre pour témoigner au sujet de l’argent des victimes qui s’est envolé.

La CDG, le Conseil régional des notaires, le Conseil de la ville de Casablanca, et l’assurance Atlanta Sanad, qui assure les notaires à Casablanca, sont convoqués à la prochaine audience, le 14 décembre 2021.

M.K

Articles similaires