Après le Sahara, le temps des affaires


Plus de 1000 entreprises espagnoles sont implantées au Maroc et les échanges économiques entre les deux pays atteignent plus de 20 milliards d’euros. Ce sont les chiffres prometteurs que cherchent à renforcer les hommes d’affaires marocains et espagnols qui ont organisée, début juin dernier à Casablanca, une importante rencontre d’affaires Maroc-Espagne.

C’est dans une salle archicomble, dans un grand palace à Casablanca, où a eu lieu la rencontre d’affaires Maroc-Espagne, mercredi 7 juin 2023. Une rencontre qui a réuni hommes d’affaires espagnols et Marocains venus échanger autour des grandes opportunités économiques qui s’offrent à eux. Plus de 60 entreprises espagnoles sont représentées dans cette rencontre économique de haut niveau. Elles opèrent dans des secteurs aussi stratégiques que variés comme l’automobile, le textile, la gestion de l’eau, l’éducation, le transport, l’énergie et la technologie.

L’évènement a été marqué par la présence des autorités des deux pays. Du côté espagnol, c’est la secrétaire d’État au commerce, Xiana Mendez, qui a ouvert le bal des interventions officielles, en prononçant un discours prometteur pour un partenariat renforcé entre les deux pays, avant de céder le pupitre à son homologue marocain, le ministre de l’industrie et de commerce, Riyad Mezzour.


Dans un espagnol parfait teinté d’humour, M. Mezzour évoque une relation politique et économique forte entre les deux Royaumes, laquelle relation devrait logiquement se répercuter sur le niveau des échanges économiques maroco-espagnols. Si la rencontre a débuté le mardi 5 juin 2023 par une présentation sur le marché marocain à la résidence du consul général d’Espagne à Casablanca, elle a connu sa journée-phare, mercredi 7 juin, qui a été consacrée au développement des affaires et à la promotion des relations entre les acteurs locaux et les représentants espagnols.

Opportunités d’investissement
Présent à la cérémonie d’inauguration, le président de la CGEM, Chakib Alj, qui vient tout juste d’arriver d’un voyage économique en côte d’Ivoire, faisant partie d’une délégation officielle présidée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, n’a pas manqué d’exhorter les patrons marocains à s’associer avec leurs homologues espagnols dans la cadre de projets communs capables de créer de la richesse pour les deux peuples.

Deux panels de discussion ont été organisés. Le premier panel a été intitulé «Espagne-Maroc : vers un partenariat économique consolidé», soulignant l’importance des relations économiques et commerciales hispano- marocaines, ainsi que les opportunités d’investissement existantes sur le marché marocain. Le second panel, intitulé «Financement de l’investissement au Maroc», a porté sur les instruments dont disposent les entreprises pour financer ces opportunités d’investissement. Pour beaucoup, un énorme potentiel demeure encore à explorer dans le domaine économique pour les deux pays.

Et ce malgré les chiffres prometteurs de la coopération maroco-espagnole : plus de 1000 entreprises espagnoles sont implantées au Maroc et les échanges économiques entre les deux pays ont atteint 20 milliards d’euros en 2022. Il faut dire que cette rencontre économique intervient plusieurs mois après la nouvelle position espagnole sur le Sahara marocain, qui reconnait le plan d’autonomie, proposé par le Maroc, comme une solution crédible, viable et réaliste. Une position politique historique qui, sans aucun doute, va profiter aux deux pays sur le plan économique.

Articles similaires