Après plus deux ans de fermeture, les frontières avec Sebta et Mélilia ouvertes

Après plus de deux ans de fermeture, entretenue par la pandémie de Covid-19 et de la crise politique entre l’Espagne et le Maroc, les frontières de Sebta et Mélilia ont rouvert dans la nuit de lundi à mardi. À 23h00 lundi 16 mai 2022, heure marocaine, minuit en Espagne, les postes d'El Tarajal, à Sebta, et de Beni Ensar, à Mélilia, ont accueilli plus de 2.000 personnes et plus de 400 véhicules jusqu’à 7 heures, rapporte le média espagnol Onda Cero.

«Nous sommes très heureux de voir la famille, et particulièrement mon père et ma mère, que je n’ai pas vus depuis deux ans», confie Adil, qui travaille à Sebta, à EFE. «Notre joie est empreinte de tristesse car nous avons perdu des membres de la famille et nous n'avons pas pu retourner au bled pour les obsèques», a-t-il ajouté sur un ton mélancolique.

Cette réouverture des frontières est une première phase réservée aux citoyens de l’Union européenne et avec l’autorisation de circuler sur le territoire Schengen dans le cadre de la réouverture progressive convenue entre les deux pays pour éviter les incidents.

Dans cette première phase, seuls les postes d’El Tarajal, à Sebta, et de Beni Ensar, à Mélilia, seront ouverts. À partir du 31 mai à 00h00, une deuxième phase sera entamée dans laquelle les «travailleurs frontaliers légalement reconnus» pourront y accéder.

Les données traitées par les autorités de Sebta citent 141 travailleurs inclus dans cette catégorie dans un recensement qui a dépassé les 2.400 personnes, la grande majorité d’entre eux étant des employés de maison.