L'appel du coeur de la candidate à la mairie de Mulhouse

Des dizaines de corps de Marocains en attente de rapatriement au Maroc

Sur les réseaux sociaux, la voix triste, Fatima Jenn a lancé un appel au Roi Mohammed VI pour l’activation du dossier de rapatriement de Marocains décédés de mort naturelle pendant cette période de crise sanitaire à Mulhouse, ville la plus touchée de tout le pays par la pandémie du Covid-19, située dans l’est de la France près des frontières suisse et allemande, qui compte une grande communauté maghrébine et surtout marocaine.

La Franco-marocaine Fatima Jenn, candidate aux élections municipales 2020 pour la ville de Mulhouse, a déclaré à Maroc Hebdo que les familles des défunts sont doublement affligées par leur perte et par l’absence de réaction des autorités marocaines à leur appel de rapatriement des corps de Marocains de première et de deuxième générations pour leur enterrement dans leur pays d’origine, sachant qu’ils ont honoré les primes d’assurance qui englobent le rapatriement en cas de décès.

Native du Maroc, Fatima Jenn est arrivée à Mulhouse il y a plus de 30 ans pour y poursuivre des études de sciences à l’Université de Haute Alsace. Cette conseillère départementale et présidente de la commission Solidarité dans la Haut-Rhin espère que ce problème sera résolu dans les plus brefs délais, compte tenu du caractère humanitaire urgent de la situation.

«Les partis politiques et les élus au Parlement marocain ne parlent que des vivants bloqués en France et ailleurs. Mais moi, je pense beaucoup aux Marocains morts ici et notamment les plus âgés. Ils ont passé toute leur vie et ont consumé leur santé en France pour économiser et envoyer de l’argent au Maroc, à leurs familles et proches et pour investir dans leur pays d’origine. Nous leur devons bien cela. C’est un minimum», conclut-elle.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger