L'ANRT et les opérateurs téléphoniques à pied d'oeuvre

LANCEMENT DE LA TECHNOLOGIE 5G AU MAROC

Les directions opérationnelles de l’ANRT, chargées de ce chantier technologique, travaillent d’arrache-pied pour sortir cette nouvelle technologie au grand jour. Quant aux opérateurs téléphoniques, ils ignorent encore le calendrier de son lancement.

Les Marocains attendent avec impatience le lancement du réseau 5G sur le marché national. Après son lancement en France, en octobre 2020, c’est au tour désormais de notre pays de franchir le pas. Mais, à écouter les opérateurs téléphoniques, ce n’est pas encore pour demain. Du côté de l’Agence nationale pour la réglementation des télécoms (ANRT), les directions opérationnelles, qui sont chargées de ce chantier technologique, sont actuellement à pied d’oeuvre pour sortir le plus rapidement possible cette nouvelle technologie au grand jour.

Les opérateurs téléphoniques, pour leur part, ne connaissent pas encore le calendrier de lancement de cette nouvelle technologie. Ils attendent en fait que l’ANRT leur communique les cahiers des charges. Gendarme du marché des télécoms, l’ANRT doit lancer un appel d’offres pour attribuer les nouvelles licences liées à l’exploitation du réseau 5G. Ayant lancé cette technologie en France, le groupe français Orange, présent au Maroc, affirme disposer de toutes les infrastructures nécessaires pour son lancement dans le Royaume. «Tout le réseau télécoms a été modernisé de telle sorte à permettre un lancement fluide et sans heurts du nouveau réseau 5G », déclare une source proche de l’opérateur français.

Les deux autres opérateurs, Inwi et Maroc Telecom, se trouvent également dans la même logique. Pour les équipementiers et les fabricants de téléphones, ils sont prêts à un tel lancement. Sur le marché des télécoms, les spécialistes parlent d’un lancement prévu au plus tard pendant le premier semestre 2021. Rappelons que la 5G est, comme son nom l’indique, la 5ème génération de communications mobiles.

Parmi les promesses phares de la 5G, on retrouve d’abord un débit multiplié par 10, mais aussi une latence fortement réduite qui serait, elle, divisée par 10. Surtout, la 5G devrait permettre de gérer le nombre toujours plus grand d’appareils connectés.On ne parle plus uniquement des smartphones, mais aussi des ordinateurs, des voitures et de tout un écosystème d’objets connectés, en particulier dans le monde professionnel. Derrière cette dernière notion se cache surtout l’idée que de plus en plus de machines autonomes seront connectées au réseau mobile: ville intelligente, sécurité et maison connectée.

La 5G reprend les technologies déjà utilisées avec la 4G, mais se différencie sur plusieurs points très importants. En premier lieu, la 5G est une mise à jour technologique de la 4G et peut réutiliser les mêmes bandes de fréquences que cette dernière. Grâce à cette mise à jour, un smartphone 5G peut bénéficier d’un meilleur débit qu’un smartphone 4G pourtant connecté à la même antenne et en utilisant la même fréquence.

La 5G fait également appel à de nouvelles bandes de fréquences divisées en deux groupes. Le premier regroupe les bandes de fréquences 5G Sub-6. Le second, le groupe des ondes millimétriques, permet d’augmenter sensiblement le débit au détriment de la portée.